Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 mai 2014 7 04 /05 /mai /2014 20:22

 

Capture-d-ecran-2014-05-04-a-20.25.06.png

 

# Voici tout d'abord mes trois looks préférés du moment :

 

- Silhouette "yellow touch" : composé d'un petit top jaune American Vintage (de l'été dernier) et d'un slim brut Zara, de mes nouvelles repetto jaunes fluo, le tout habillé d'un petit blazer bleu marine classique signé Zara et relevé par mon dernier hit-bag bleu roi Hobo signé Marc by Marc Jacobs.

 

Le plus : OSER porter une couleur un peu flashy qui donne la pêche comme le jaune fluo

L'astuce chic : Assortir top et ballerines

L'astuce équilibre : Pour adoucir le côté flashy il est primordial de choisir un jean et une veste de couleur très neutre comme le bleu marine.

 

- Silhouette "fake chanel" : composé d'une petite blouse noire à étoiles blanches, d'un slim brut Zara, d'escarpins à bouts pointus H&M et de la petite veste d'intersaison qui fait toute la tenue signée We aux finitions très Chanel et de mon éternel 24h de Gérard Darel.

 

Le plus : OSER porter une veste originale "typée"

L'astuce chic : jouer avec le N&B afin de mettre en valeur la veste

L'asuce équilibre : Rester dans des coloris très classiques pour les accessoires (shoes et bag)

 

- Silhouette "bleu blanc rouge" : composé d'un tee blanc à pois noirs issu de la nouvelle collection "green coton" d'H&M, hyper doux à porter comme son prix (moins de 8€), d'un slim troué blue jean Zara, d'un gilet en cachemire bleu marine Bérénice, d'un blazer bleu marine Zara, d'un bag bi-matière H&M, le tout réhaussé par la red touch apportée par mes repetto.

 

Le plus : OSER réhausser une tenue classique par des ballerines colorées

L'astuce chic : Assortir bijoux/vernis et ballerines

L'astuce équilibre : La touche couleur des ballerines allonge et allège une silhouette plutôt classique

 

 

 

# Les jolies tendances à insérer dans nos looks printanniers :

 

1) Jouer avec le N&B :

 

Capture-d-ecran-2014-05-04-a-20.28.02.png

 

- Première tenue : blouse blanche et finitions noires Redsoul, slim Zara et escarpins H&M.

 

- Deuxième tenue : Top bi-color et slim Zara et sautoir dentelles Pacotilles (cf lien : Portrait de créateur : Pacotilles ).

 

 

 

2) Mixer imprimés et couleur :

 

Capture-d-ecran-2014-05-04-a-20.31.23.png

 

- Première tenue : chemise à carreaux H&M, pull en cachemire BA&SH, blazer et jean used Zara, sautoir by Nyl Créations (cf lien : Portrait de créateur : Nyl Créations ), ballerines rouges Repetto.

 

- Seconde tenue : sweat graou Sandro, slim bordeaux et blazer Zara, sneakers compensées Bobby Blossom Isabel Marant et bag 24h Gérard Darel.

 

 

 

3) Apporter une dentelle touch :

 

Capture-d-ecran-2014-05-04-a-20.30.15.png

 

- Première tenue : Jolie robette blanche Mango (Collection actuelle à 19,99€) existe aussi en noir avec joli détail dentelles du décolleté

 

- Seconde tenue : Tee blanc à dentelles motif fleural H&M (Collection actuelle à 14,99€), slim used Zara

 

 

4) Accessoiriser de bleu

 

Capture-d-ecran-2014-05-04-a-20.28.59.png

 

- Première tenue : Robe bi-matière marinière Bershka, collants bleus by la Gambettesbox, ballerines à paillettes noires Anniel, collier plastron déclinaison de bleus Zara.


- Seconde tenue : Tee American Vintage, veste matelassée Claudie Pierlot, slim Zara, ballerines vernies Repetto, Sautoir pierres précieuses et pompon bleu Fanny Blanche.

 

 

 

Et vous, quelles sont vos astuces pour des looks printanniers réussis ?

Passez une chouette fin de week-end ! :)

Published by pillapon - dans Un jour un look
commenter cet article
30 mars 2014 7 30 /03 /mars /2014 19:47

Capture-d-ecran-2014-03-30-a-21.02.43.png

 

Cela fait quelques temps que je meurs d'envie de vous en parler ici. Il s'agit de mon premier GROS GROS coup de coeur littéraire de cette année 2014 : "Un tout petit rien" de Camille Anseaume.

 

Camille est blogueuse, vous pouvez retrouver son blog dans les liens sur la droite de mon blog, sous l'appellation "Café de filles", et c'est son premier roman. Si vous saviez comme j'avais hâte de le lire, moi qui dévorais littéralement chaque article-nouvelle publié sur son blog. Vous pouvez d'ailleurs vous y prommener, c'est à mon sens une excellente façon de faire connaissance avec cette auteure étonnante.

 

Sorti début février, j'ai vraiment galéré pour m'en procurer un exemplaire sur Nice. Mais après avoir fait 4 librairies en 2 semaines, j'eus enfin la joie de tenir ce premier-né entre mes doigts. Cela coïncidait pile poil avec un séjour chez mes parents et c'est donc dans la chambre de Louise, dans le grand canapé-lit que je partageais avec mon Aliçou, que j'ai découvert les premières lignes, les premières pages d' "Un tout petit rien". Et je ne pus pas longtemps le garder pour moi toute seule. Attirées par la jolie première page de couverture, les jumelles, de concert, me demandèrent de quoi ça parlait et si je pouvais leur en faire la lecture.

 

Je leur ai lu le résumé :

 

"On n'a nis projets ni même le projet d'en avoir. Le plus gros engagement qu'on ait pris ensemble, c'était de se dire qu'on s'appellerait en fin de semaine. C'était quand même un mardi. On s'aime surtout à l'horizontale, et dans le noir, c'est le seul moment où on a plus peur de se faire peur, où on ose mélanger nos souffles sans redouter que l'autre se dise que ça va peut-être un peu vite. C'est beaucoup plus que sexuel, c'est beaucoup moins qu'amoureux. C'est nos culs entre deux chaises, c'est suffisant pour faire semblant de faire des bébés, pas pour en avoir."

 

 

Et puis je leur ai dit ceci, largement inspiré d'un critique, "c'est l'histoire de la venue au monde d'un enfant, mais finalement surtout de la naissance d'une mère". Et, comme toutes les jeunes filles (issues ou non de familles nombreuses), je vis leurs yeux briller d'une jolie lueur de curiosité .

 

Je commençai donc ma lecture à voix haute, me délectant des phrases courtes mais si bien tournées par mon homonyme, la tête d'Aliçou sur mon épaule et celle de Loulou reposant sur la rambarde de son lit-mezzanine, juste au-dessus de nos têtes.

 

Il n'y eut pas qu'une fée qui passa lors de ce moment-là, si magique, d'une lecture à trois d'un livre peu banal. A la fin d'un chapitre, je m'arrêtai quelques secondes pour reprendre mon souffle, mon coeur battant au rythme des confidences de cette jeune étudiante prise dans le dilemme d'une vie. Ou plutôt deux. C'est Louise qui brisa le silence avec ces quelques mots : "C'est beau. C'est vraiment beau ce qu'elle écrit." Nous acquiesçâmes toutes les trois, de concert, toutes chamboulées par cette lecture partagée.

 

"Dis, tu nous le passeras quand tu auras fini ?"

 

La magie de ce moment rare, rassemblant trois soeurs âgées de 15 et 23 ans, se reproduit le soir suivant, comme une confidence partagée une fois la soirée en famille terminée et notre repère nocturne regagné, lorsque je repris notre lecture là où nous l'avions laissée. Jamais je n'avais connu ça, le plaisir de lire pour trois personnes, la chaleur de trois corps réunis pour partager un même plaisir, une histoire comme il peut en arriver à tou(s)tes, racontée par une autre avec ses propres mots au travers desquels on retrouve toute l'émotion, le brouillard comme les évidences, qu'accompagne un tel parcours.

 

J'adore mes petites soeurs que je ne vois pas assez souvent et avec qui, l'adolescence aidant, j'ai parfois un peu de mal à partager des moments nous rassemblant vraiment toutes les trois. Mon coeur s'est donc resserré doublement à la lecture de "Un tout petit rien" : un pincement pour la magie des mots de Camille et un autre pour celle d'un moment passé toutes les trois dans la communion de notre passion commune : la lecture. Et "rien" que pour ça, elle mérite un grand MERCI !

 

Published by pillapon - dans Parlons bouquins
commenter cet article
6 mars 2014 4 06 /03 /mars /2014 13:29

Capture-d-ecran-2014-03-06-a-13.34.31.png

 

Capture-d-ecran-2014-03-06-a-13.35.58.png

 

Capture-d-ecran-2014-03-06-a-13.33.43.png

 

Capture-d-ecran-2014-03-06-a-13.52.22.png

 

Capture-d-ecran-2014-03-06-a-13.36.09.png

 

Capture-d-ecran-2014-03-06-a-13.36.45.png

 

Capture-d-ecran-2014-03-06-a-13.33.57.png

 

Capture-d-ecran-2014-03-06-a-13.36.23.png

 

Capture-d-ecran-2014-03-06-a-13.34.18.png

 

Capture-d-ecran-2014-03-06-a-13.35.30.png

 

Capture-d-ecran-2014-03-06-a-13.36.33.png

 

Capture-d-ecran-2014-03-06-a-13.35.48.png

 

Capture-d-ecran-2014-03-06-a-13.38.00.png

 

Capture-d-ecran-2014-03-06-a-13.31.57.png

 

 

Bonjour à tous !

 

Je reviens sur le blog pour vous présenter un petit look aux aspirations printannières ... En effet, entre deux journées pluvieuses, le beau temps semble enfin être de retour et c'est pour moi l'occasion de sortir du placard cette petite robe Killibi parsemée d'hirondelles.

 

J'ai déniché cette petite merveille lors d'un videdressing sur Paris en avril 2013 et j'ai tout de suite craqué pour son look preppy avec le petit col Claudine et la jupe aux motifs singuliers mais très doux. Un peu courte, elle se marie à merveille avec des collants opaques (ceux-ci sont signés Gambettesbox) et ce petit gilet bleu nuit Bérenice pour pallier l'absence de manches longues.

 

J'aime assez l'association petite robe d'écolière + boots rock, qui me permet de casser l'aspect sage de ce look. Vous reconnaitrez donc mes petites boots à clous André de l'hiver dernier dont je ne me suis pas encore lassées ! En effet, très confortables, elles sont de parfaites alliées dans mes déplacements d'un bout à l'autre de Nice.

 

Je porte également mes boucles d'oreille GAS turquoise que j'adore, trouvées dans un dépôt-vente Aixois il y a plus de 5 ans maintenant et un nouveau vernis ESSIE nommé Chinchilly que je trouve parfait pour cette fin d'hiver. Je suis toujours autant fan des vernis ESSIE, trouvant leur tenue et la qualité de leur couleur épatantes. J'en ai désormais une petite collection que j'ai arrangé récemment d'une manière amusante en les présentant de façon décorative dans ma salle de bains, je vous montrerais ça très vite ! :)

 

Professionnellement et personnellement tout se précise enfin en ce début mars et j'avoue que ça soulage grandement mon coeur et ma tête, bien ballotés depuis la fin d'année 2013 assez mouvementée. Au programme de ce mois : déménagement final de mon ancien appart' pour emménager officiellement avec mon amoureux, petites astuces rangement et déco seront donc certainement au rendez-vous !

 

J'espère pouvoir très vite vous poster un prochain article sur ma pratique sportive en 2014 et plus particulièrement sur l'équipement que celle-ci requièrt, en attendant je vous souhaite une excellente fin de semaine !

 

A bientôt ! ;)

Published by pillapon - dans Un jour un look
commenter cet article
7 février 2014 5 07 /02 /février /2014 16:26

J'ai conscience de ne pas être aussi présente sur le blog que j'ai pu l'être auparavant. Mais il faut avouer qu'avec le cambriolage de mon appartement fin 2013, mes semaines bien remplies avec de sacrés stages et séminaires jusqu'à tard le soir, mon déménagement et la rédaction de mon mémoire de fin d'études, j'ai beaucoup de mal à trouver du temps pour écrire de nouveaux articles, publier quelques photos de looks ou réaliserles DIY qui me trottent dans la tête ! Mais vous me manquez et j'aimerais pouvoir continuer à échanger avec vous via Pillapon, même si mes publications sont moins fréquentes pendant cette période un peu houleuse ;)

 

Alors pour rattraper un peu du temps perdu, je vous propose de partager avec vous aujourd'hui quelques unes de mes photos instagram de ce début d'année !

 

Dans mon quotidien, en ce moment, il y a donc :

 

- des chaussures, toujours ! Ma passion pour ces jolis accessoires de petons ne connaît pas de répit et, période de soldes oblige, trois nouvelles paires ont rejoint mon dressing : tout d'abord de jolies ballerines modèle cendrillon Repetto argentées intergalactiques (leur cuir plastifié à paillettes possède quelque chose de magique tout en résistant à la pluie ! ;)) dénichées à -40% aux Galeries Lafayettes, puis ma TOUTE PREMIERE magnifique, sublimissime, wahou paire de Jimmy Choo (oui madame) shoppée moitié prix dans la non moins sublime boutique située sur la Croisette à Cannes.

 

Capture-d-ecran-2014-02-07-a-16.39.47.png

 

Sérieusement, j'ai eu une petite seconde d'hésitation quant à leur prix et puis une fois passées à mes pieds, le sentiment de culpabilité s'est presque instantanément dissipé. C'est ma première vraie paire de chaussures de luxe, moi qui n'avait alors que très peu souvent dépassé la centaine d'euros pour une paire de chaussures (oui oui, même pour les repetto), mais j'avoue qu'elles valent vraiment leur prix : superbe emballage, petit sac de rangement feutré rose pâle, stylisme et courbure du talon parfaits, je suis sous le charme ! Ce sont mes premiers escarpins colori "nude" qui je pense se marieront avec toutes mes jolies robes aussi facilement qu'une paire d'escarpins noirs, la gold touch chicissime des talons en plus !

 

Capture-d-ecran-2014-02-07-a-16.21.31.png

 

Et enfin, ma dernière paire coup de coeur en cette fin de soldes, ces nouvelles ballerines cendrillon Repetto d'un beau rouge vif en cuir lisse non vernis. Cela faisait longtemps que j'en cherchais, trouvant la couleur canon pour une paire de ballerines, réveillant n'importe quelle tenue. Et je les ai enfin trouvées, par hasard, à -40% après petite négociation, chez Concept, la petite boutique hype de chaussures sur Nice, située à l'arrêt de tram Garibaldi. Elles sont hyper confortables, en plus d'être d'un rouge trop canon, et viennent donc rejoindre ma collection de Repetto, qui semble ne pouvoir exéder trois paires car dès que j'en achète une paire, un élan d'auto-régulation de mon portefeuille de mon dressing m'encourage à me séparer d'une autre. C'est ainsi que j'ai revendu en janvier ma première paire de Repetto (d'un joli bleu canard) acquises en 2010 pour accueillir les argentées, et que je vends actuellement une paire achetée cet été couleur Vermillon compensées un poil trop justes pour accueillir mes rouge vif.

 

Capture-d-ecran-2014-02-07-a-16.16.37.png

 

- des plaisir gustatifs : de chouettes repas partagés avec les copines, comme ces délicieuses linguines aux moules et aux crevettes dégustées au restaurant La Voglia sur le cours Saleya à Nice, à l'occasion de l'anniversaire de Laëti :

 

Capture-d-ecran-2014-02-07-a-16.17.22.png

 

Ou encore ces crêpes réalisées à l'occasion de la Chandeleur le week-end dernier :

 

Capture-d-ecran-2014-02-07-a-16.24.11.png

 

Et des moments cocooning où je m'accorde un bon goûter devant la télé, quand je rentre de stage et juste avant de repartir à la fac pour les séminaires du soir. La viennoiserie vient de chez Paul et c'est un délice, surtout dégustée avec un thé mangue-pêche dans mon grand mug "La moustache du Père Colateur" offert par les Jujus à Noël :

 

Capture-d-ecran-2014-02-07-a-16.23.30.png

 

- des nouveautés diverses : comme les jolis collants de la Gambettes box de janvier. J'ai porté les collants noirs effet "gainant" et ai été épatée par le côté agréable de la chose. Les jolis à pois attendent une occasion pour se découvrir sur mes gambettes comme une sortie entre copines le week-end ou un tête à tête avec mon amoureux ...En tous cas je suis toujours aussi contente de mon abonnement à cette box et de la qualité des collants !

 

Capture-d-ecran-2014-02-07-a-16.20.59.png

 

Un nouveau téléphone, mon 3GS commençant à ne plus me permettre de faire autant de choses que je le voulais et l'excuse du changement d'opérateur suite au déménagement m'ont fait sauter le pas et m'offrir l'Iphone 4S et cette trop jolie coque zèbre signée Marc by Marc Jacobs, trouvée sur Ebay pour 12€ (frais de port compris). J'adore les petites oreilles qui dépassent de la coque et qui font la signature de ces jolies coques proposées par le grand Marc. Je suis toute fière de cette acquisition mignonne à moindre coût, moi qui bavait devant la jolie coque bouledogue de Roxane cet été !

Concernant mon nouvel opérateur, il s'agit de Prixtel, un opérateur aixois tout nouveau-tout attractif, dont je vous reparlerai très vite ! Adios Bouygues, bonjour le forfait tout compris à prix mini !

 

Capture-d-ecran-2014-02-07-a-16.22.12.png

 

 

Une jolie robe grise en laine toute simple, comme sait bien les faire AmericanVintage, dégotée à moitié prix en soldes. J'adore de plus en plus porter des robes, surtout en hiver avec des bottes, et quand elles sont jolies et aussi confortables que celle-ci c'est un réel plaisir ! J'aime le petit côté rock apporté par la fermeture éclair coquine offrant l'occasion de découvrir ma cuisse et suis vraiment contente de l'avoir dénichée en soldes. Mon amour pour cette marque marseillaise, découverte il y a deux ans à travers ses jupes "fonds de robes" révolutionnaires, a été renforcé cet été en la vendant sur Paris et je ne jure depuis que par ses tee-shirts JAC51, basiques intemporels d'un dressing, à manches courtes ou longues, dont la jolie forme évasée me va comme un gant !

 

Capture-d-ecran-2014-02-07-a-16.20.19.png

 

 

- des tentatives beauty : comme la réalisation plus fréquente de jolies coiffures, dont mes préférées : la natte en épi de blé sur le côté et le chignon flou. Ma tenue sur la première photo est certainement ma préférée en ce début d'année : il s'agit de ma robette en laine AmericanVintage, portée avec ma jolie veste matelassée Claudie Pierlot, dénichée en dépôt-vente à la rentrée.

 

Capture-d-ecran-2014-02-07-a-16.18.00.png

 

Mon "chignon flou" est obtenu en réalisant un chignon banane tout simple (fait en enroulant toute la chevelure en un rouleau vertical, d'où métaphore de la banane ;) réalisé de façon floue, à la va-vite et fixé avec des pinces plates). L'effet rendu est, paraît-il, très joli et met bien en valeur un balayage (je suis passée depuis novembre dernier à un blond plus foncé, plus proche de ma couleur naturelle).

 

Capture-d-ecran-2014-02-07-a-16.18.34.png

 

Mais aussi des manucures plus fréquentes pour soigner mes ongles qui ont beaucoup moins tendance à se casser ou à s'effriter depuis que je leur applique la base de soin Essie après utilisation de la super lime 3 en 1 de Sephora que m'a fait découvrir Solène, mon ex voisinette, pour mon dernier anniversaire.

 

Capture-d-ecran-2014-02-07-a-16.23.07.png

 

Voici d'ailleurs une illustration du superbe rouge cerise "a list" d'Essie, que je porte avec ma jolie chemise toute strassée dénichée chez Zara en soldes. Je suis toujours autant fan de cette marque dont les vernis tiennent pas moins d'une semaine (même en faisant la vaisselle) tout en offrant des colori plus whaou les uns que les autres.

 

 

- des rêves et autres tentatives de déco : avec mon déménagement/emménagement actuellement en cours, j'essaie de mettre ma touche déco personnelle dans l'appartement de l'amoureux et je commence tout doucement avec ma table de nuit, le coin TV, etc ...

 

Capture-d-ecran-2014-02-07-a-16.19.20.png

 

Voici d'ailleurs ma table de chevet, composée d'une lampe shoppée chez Ikea, d'un cadre chiné d'occasion de la marque SIA que j'aime beaucoup, protégeant une photo de mes 3 soeurs (mon unique frère également présent en pensée de par sa position de photographe), d'une bougie shoppée en grande surface et de ma chère sculpture du bouddha endormi offerte par mon papa pour mes 20 ans.

 

Capture-d-ecran-2014-02-07-a-16.16.07.png

 

Le coin télé, timidement investi avec une bougie cupcake from England et une autre venant de chez Maisons du monde, mon téléphone rétro Alcatel dissimulé derrière une jolie orchidée provenant de mon fleuriste préféré chezMireille sur Nice (place Garibaldi) et la petite guirlande de coeurs provenant de chez Maisons du monde offerte par ma Mamita d'amour.

 

Capture-d-ecran-2014-02-07-a-16.19.45.png

 

Et, enfin, le dressing de mes rêves de la blogueuse The Babooshka, que mon amoureux me promet d'ici quelques mois quand nous investirons un nouvel appartement ... Notre appartement. J'ai hâte ! :)

 

 

Et vous alors, quoi de neuf ? :)

Passez un chouette week-end !

Published by pillapon - dans Inspirations
commenter cet article
12 janvier 2014 7 12 /01 /janvier /2014 18:48

Capture-d-ecran-2014-01-12-a-18.55.11.png

 

 

 

 

J'ai le souffle coupé ... La lueur d'une bougie fait vasciller l'intérieur de la pièce, mes yeux se ferment, un sourire béat aux lèvres. La vie est complètement folle, de cette folie qui vous fait emménager avec quelqu'un deux mois à peine après le début d'une relation, qui vous fait rire aux éclats avec des petits loulous qui finissent de remplir un quotidien harmonieux, qui vous fait rêver devant une paire de Jimmy Choo soldée ...

 

 

Allongée contre lui, ses mains autour de ma taille, son souffle chaud dans mon cou, je me sens bien et la musique qui nous parvient de l'autre pièce pauffine l'écrin de ce moment d'intimité parfait. J'aime cette nouvelle routine que l'on dessine à deux, l'habitude qu'on a pris dès le début de pousser les meubles pour laisser de la place à nos rêves, les rendez-vous qu'on prend tout doucement pour apprivoiser ces changements. J'aime toutes les petites attentions qu'il glisse au milieu de ces premiers pas de vie à deux, ses recettes délicieuses, les petits mots délicats tracés dans la buée d'une douche ou encore les massages qu'il débute dans le creux de mes reins.

 

 

J'aime aussi nos premières "mises au point", quand lorsque je boude ma susceptibilité il s'en excuse et me dévore le cou de tendres petits baisers. J'aime pouvoir parler de tout en étant toujours moi-même avec lui, de lui ouvrir mon coeur et ma tête pour qu'il prenne vite conscience de la pagaille organisée qu'il y règne.

 

 

J'aime le sentiment de sécurité qui émane de lui, la façon dont il arrange mes cheveux avant de m'embrasser, sa folie raisonnée quand il m'accompagne dans l'achat d'une nouvelle paire de chaussures alors qu'on ne sait pas encore où va tenir mon impressionnante collection, son plaisir évident quand il passe ce manteau The Kooples dont il rêvait depuis quelques temps, la douceur de sa voix quand il me raconte quelque chose, m’endormir dans ses bras au rythme des battements tranquilles de son coeur.

 

 

Que de nouveautés, que de boulversements, que de changements. 2014 m'envoie en pleine face une vérité sans précédent : rien ne vaut le fait d'être heureuse.

 

 

Belle année 2014 à tous ! :)

Published by pillapon
commenter cet article
7 novembre 2013 4 07 /11 /novembre /2013 15:59

Capture-d-ecran-2013-11-07-a-16.38.09.png

 

 

Jeudi dernier, en accompagnant ma super marraine ortho à la gare de Riquier, où je mettais, en plus de 3 ans de vie sur Nice, la première fois les pieds, j'ai découvert un stand original présentant une jolie collection de fruits et légumes de saison, ainsi que de petits bouquets de rose très délicats.

 

Il s'agit de producteurs Antibois, paysans depuis 1925, livrant leurs produits frais issus d'une Agriculture raisonnée, cad sans aucun insecticide ou pesticide, mais à l'aide de la PBI (Protection Biologique Intégrée).

 

Leur souhait le plus cher est de privilégier le qualitatif au quantitatif en offrant à leurs clients la certitude de consommer des produits de saison frais et de qualité, avec en sus un goût incomparable !

 

Ils proposent ainsi, tous les jeudi, la vente de différents légumes ou fruits de saison au kilo, ou encore des Paniers fraîcheur pour toutes les bourses !

 

Je me suis laissée tenter par le Panier SOLO à seulement 12€ contenant :

 

- 1 salade

- 400 gr d'aubergines

- 500 gr de tomates

- 500 gr de courgettes

- 800 gr de pommes de terre Mona Lisa

- 1 concombre Noa

- 1 boîte de 6 oeufs extra frais plein air

- 1 kg de prunes

- 1 potimarron

- 1 bouquet de 10 roses blanches courtes

 

Mais vous pouvez aussi craquer pour le Panier DUO16€) ou le Panier FAMILIAL24€)  ou encore créer votre propre Panier personnalisé :

 

Capture d’écran 2013-10-31 à 18.41.29

 

Pour vous procurer un panier, rien de plus simple, il suffit de vous rendre sur le site internet Le Panier du Producteur ( cf lien : link) et de passer commande, afin d'être sûr d'avoir un panier jeudi prochain sur le très joli stand de la Gare de Riquier.

 

Sachez cependant qu'une dizaine de paniers sont préparés en plus des commandes pour pouvoir satisfaire les curieux, comme moi jeudi dernier, découvrant le concept par hasard.

 

Je vous laisse avec les photos de mes jolis légumes, que j'ai pris beaucoup de plaisir à cuisiner cette semaine ! :)

 

Capture-d-ecran-2013-11-07-a-16.39.20.png

 

Capture-d-ecran-2013-11-07-a-16.38.54.png

 

Capture-d-ecran-2013-11-07-a-16.39.07.png

 

Capture-d-ecran-2013-11-07-a-16.39.33.png

 

Capture-d-ecran-2013-11-07-a-16.38.33.png

 

Capture-d-ecran-2013-11-07-a-16.39.54.png

Published by pillapon - dans Bons Plans Shopping
commenter cet article
31 octobre 2013 4 31 /10 /octobre /2013 17:12

Capture-d-ecran-2013-10-31-a-17.03.22.png

 

Ca y est, j'ai enfin décidé de m'abonner pour de bon à la Gambettes Box (souvenez-vous mes anciens articles à ce sujet : La Gambettes Box : yes or not ? / La Gambettes Box, une jolie box qui semble tenir ses promesses ! ).

 

Ayant pris cette bonne décision mi-octobre, je n'ai reçu la box de ce mois-ci que cette semaine mais j'étais tout de même tout heureuse de trouver l'emblématique enveloppe dans ma boîte aux lettres.

 

Capture-d-ecran-2013-10-31-a-17.04.06.png

 

A l'ouverture, je retrouve la jolie présentation des collants qui m'avait séduite en janvier dernier, avec l'illustration d'une des deux paires portées designée par le créateur Haute Couture Alexis Mabille.

 

Capture-d-ecran-2013-10-31-a-17.05.15.png

 

J'adore ce premier collant so girly et un brin sexy avec la ligne qui dessine avec élégance la jambe. Il s'agit d'un collant 30D noir avec noeud en satin. J'ai hâte de l'enfiler pour voir ce qu'il donne sur moi :)

 

Capture-d-ecran-2013-10-31-a-17.06.21.png

 

Le deuxième collant est plus ... sauvage ! ^^ Il s'agit de collants 40D de couleur bleu léopard. Pour graouhiser une tenue trop sage, pourquoi pas ? :)

 

Capture-d-ecran-2013-10-31-a-17.07.28.png

 

Comme d'habitude les collants sont d'une superbe qualité et fabriqués en Italie. Ils sont également composés à 90% de polyamide et 10% d'élasthanne.

 

Capture-d-ecran-2013-10-31-a-17.01.54.png

 

J'ai hâte de me concocter des petits looks sympa avec ces deux nouveaux collants très originaux et de vous montrer le résultat très vite sur le blog, ça vous dit ?

 

Et vous, avez-vous également succombé à la Gambettes Box ? :)

 

Passez une agréable soirée !

Published by pillapon - dans Box Folie
commenter cet article
28 octobre 2013 1 28 /10 /octobre /2013 13:52

Capture d’écran 2013-10-28 à 14.56.40

 

Coucou tout le monde !

 

Bon j'avoue, cette rentrée est un peu plus mouvementée que les précédentes, entre mes stages passionnants et les recherches dans lesquelles je me lance pour en apprendre toujours davantage sur ce super métier qui va devenir le mien, les nouvelles rencontres, mes séances running que je ne voudrais rogner sous aucun prétexte et tous ces supers moments d'amitié partagée autour d'un thé, d'un cours de yoga ou encore lors d'une séance ciné, je deviens vraiment hédoniste et laisse enfin le temps glisser sur moi, dessinant au passage de nouveaux projets dans mon esprit partagé ;)

 

Je lis toujours autant (je ne peux pas me passer de ces moments d'évasion que m'offrent 10 min de transport ou une petite trêve littéraire avant de sombrer dans les bras de Morphée) bien qu'hier soir ce soit plutôt avec les paroles du grand Le Huche que je me suis endormie, fascinée par la pédagogie et la simplicité qui se dégagent de ce grand homme.

 

Donc à part "Manuel pratique à l'usage des laryngectomisés" on peut également croiser sur ma table de chevet plusieurs vrais romans dont ces deux supers bouquins découverts à la rentrée : La liste de mes envies de Grégoire Delacourt et Demain j'arrête ! de Gilles Legardinier, que je souhaite donc vous faire découvrir aujourd'hui ! :)

 

 

# La liste de mes envies de Grégoire Delacourt : (catégorie roman de vie/philo/mélancolie)

 

"Les femmes pressentent toujours ces choses-là.

 

Lorsque Jocelyne Guerbette, mercière à Arras, découvre qu'elle peut désormais s'offrir tout ce qu'elle veut, elle se pose la question : n'y a-t-il pas beaucoup plus à perdre ?

 

Grégoire Delacourt déroule ici une histoire forte d'amour et de hasard. Une histoire lumineuse aussi, qui nous invite à revisiter la liste de nos envies."

 

 

Enfin un livre qui parle de ce qui arrive quand on gagne au loto ! :)

 

J'ai adoré découvrir ce livre un poil déstabilisant par le nombre de vérités qu'il dévoile sur la vie, l'amour, le couple, l'argent et le bonheur, tout ça réunit en un seul récit de vie. J'ai réfléchi, pleuré, souffert en même temps que cette femme qui se raconte sans pudeur, prenant vie sous la plume de Grégoire Delacourt.

 

Mais j'ai aussi trouvé une force supplémentaire à la lecture de ce roman, concernant ce que l'argent ne peut pas acheter, sur le fait qu'il ne nous manque pas tant que ça et que ce n'est pas lui qui dicte nos vies et qui ne fait en aucune façon notre bonheur. La sagesse de Jo, cette toute simple mercière au grand coeur pour qui un blog, un mari aimant et des enfants font tout le bonheur, donne vraiment envie de réfléchir deux minutes à ce qui fait le nôtre.

 

J'ai aimé lire comme une confidence les moments de plénitude que Jo décrit quand elle se dévêtit face à un miroir, quand elle apprend à voir, regarder, reconnaître puis aimer ces formes qui modèlent son corps. J'ai ressenti tout l'amour que l'on peut s'accorder à soi-même en même temps que la confiance nécessaire pour avancer dans la vie. J'ai trouvé ça osé mais tellement beau aussi, ça m'a aussi donné envie, en éternelle curieuse, de me deviner plus souvent à travers le regard des autres via ce miroir qui me découvre habituellement tout habillée.

 

Bref, même si ce livre n'est pas joyeux, contrairement à ce que je pensais en l'achetant, j'ai aimé ce qu'il m'a apporté en le lisant, avec ce fond de vérité en filigrane : comme quoi la vie ça n'est pas un conte de fée mais que c'est à nous d'adapter le quotidien et ce que nous sommes pour la rendre exceptionnelle.

 

J'aime d'ailleurs assez la phrase d'Olivia de Lamberterie au sujet de ce livre qui, selon moi, résume bien son contenu : "Au jeu des sept familles d'écrivains, Grégoire Delacourt appartiendrait à la tribu de David Foenkinos et d'Anna Gavalda, ces plumes gracieuses savent donner des ailes à des âmes en peine et conter des dessins cabossés avec tendresse et bienveillance."

 

 

 

# Demain j'arrête ! de Gilles Legardinier : (catégorie poilade assurée/remonte moral/nimportenawak)

 

" Et vous, quel est le truc le plus idiot que vous ayez fait de votre vie ?

 

Au début, c'est à cause de son nom rigolo que Julie s'est intéressée à son nouveau voisin. Mais très vite, il y a eu tout le reste : son charme, son regard, et ce qu'il semble cacher ... Parce qu'elle veut tout savoir de Ric, Julie va prendre des risques de plus en plus délirants ..."

 

 

Délirant, c'est l'adjectif parfait pour ce livre que j'ai dévoré d'un bout à l'autre, avant de le passer à ma Mamita dont le moral n'était pas au beau fixe et qui m'a confié juste après avoir bien rigolé aussi. Elle l'a d'ailleurs dans la foulée prêté à une amie qui vivait une période pas facile, tandis que je l'offrais en remerciement à mon amie Roxane, pour tout ce qu'elle a fait pour moi lors du mois de septembre. C'est donc un livre qu'on se refile et qui est sujet à voyager, à connaître d'autres doigts, d'autres rêves et d'autres tables de chevet. Un livre à partager car c'est tellement bon de tomber comme ça sur des livres qui filent la pêche quelque soit la situation qu'on ne peut pas garder de telles pépites rien que pour soi.

 

Julie, c'est un peu la nouvelle Bridget Jones française, avec ce grain de folie et ses idées complètement barrées, à deux doigts de l'internement, poussant à l'extrême un comportement que nous reconnaîtrons toutes, nous les filles, cette tendance à psychoter un peu (sisi) à partir de n'importe quoi et n'importe quand, créant des situations si loufoques qu'on ne peut s'empêcher de pouffer de nombreuses fois lors de la lecture de ce petit bijou de dérision.

 

Vous voulez vous convaincre d'être plus que normale ? Rendre le sourire à une amie attristée ? Passer un bon moment lecture sans prise de tête ? Courez dans la librairie la plus proche et découvez vite "Demain j'arrête !"

Et n'oubliez pas de me laisser un commentaire ci-dessous pour me faire partager votre plus gros fou-rire ... ;)

 

 

Et vous, avez-vous fait de jolies découvertes depuis cet été ?

Passez une belle journée ! :)

Published by pillapon - dans Parlons bouquins
commenter cet article
18 octobre 2013 5 18 /10 /octobre /2013 16:05

Capture-d-ecran-2013-10-18-a-15.55.59.png

 

Capture-d-ecran-2013-10-18-a-15.52.47.png

 

Capture-d-ecran-2013-10-18-a-15.58.24.png

 

Capture-d-ecran-2013-10-18-a-15.57.18.png

 

Capture-d-ecran-2013-10-18-a-15.52.14.png

 

Capture-d-ecran-2013-10-18-a-15.58.42.png

 

Capture-d-ecran-2013-10-18-a-15.53.24.png

 

Capture-d-ecran-2013-10-18-a-15.56.12.png

 

Capture-d-ecran-2013-10-18-a-15.55.07.png

 

Capture-d-ecran-2013-10-18-a-15.57.54.png

 

Capture-d-ecran-2013-10-18-a-15.57.02.png

 

Capture-d-ecran-2013-10-18-a-15.54.41.png

 

Capture-d-ecran-2013-10-18-a-16.03.00.png

 

Capture-d-ecran-2013-10-18-a-15.59.34.png

 

Capture-d-ecran-2013-10-18-a-15.57.38.png

 

Capture-d-ecran-2013-10-18-a-15.56.30.png

 

Capture-d-ecran-2013-10-18-a-15.55.37.png

 

 

Voilà maintenant 3 semaines je réalisais enfin un grand rêve depuis mes derniers cross du collège : participer à ma première course exclusivement féminine ! :)

 

Courant régulièrement pendant l'année je m'étais fixé l'objectif de participer à ma première course cette année. J'avais d'abord pensé à la plus médiatisée (la Parisienne), puis à la plus proche (la Niçoise) pour finalement découvrir, au détour d'une conversation avec la jolie Roxane du blog le Canard des lapines (cf lien : link) l'existence de la Trouvillaise, cette course très conviviale au bord de mer que je vous présentais dans un article en juin dernier : Connaissez-vous la Trouvillaise ?

 

Invitée par l'équipe communication de la Trouvillaise, j'ai donc pu enfin réaliser mon rêve ce dernier week-end de septembre et me côtoyer à d'autres "runneuses" lors de ces 6 kilomètres, accompagnée de mes lapines chéries et de ma Mamita, nommée reporter pour l'occasion ! ;)

 

Grâce au commentaire de Coco suite à mon article sur la Trouvillaise, j'ai pu m'entraîner tout l'été avec la super application pour Iphone Runtastic, après avoir investi dans une bonne paire de baskets (de vrais chaussons je vous en reparlerai) et des sous-vêtements adaptés. Travaillant pendant toute cette période estivale j'avais pris le rythme de 2 séances de running hebdomadaires, tôt le matin avant ma journée de travail (j'ai de sublimes images de lever de soleil sur les oies encore endormies du lac de Daumesnil, de la brume mystique qui s'élevait à la surface du lac et de la rosée scintillant sur les pelouses que je longeais) ou juste avant le coucher du soleil le soir, afin d'éviter les grosses températures de la journée.

 

J'ai débuté tout doucement par 3 km, puis 3,5 km, puis 4, puis 5 puis 6 lors de mes dernières sessions de septembre. Certaines courses étaient plus difficiles que d'autres (ma forme dépendant aussi de ma fatigue ou de soucis éventuels) mais j'ai pris beaucoup de plaisir à relever le challenge d'augmenter au fur et à mesure mes sessions en adaptant mon parcours initial. Je trouve que le sport nous apprend à mieux nous connaître, en appréhendant nos propres limites et en nous définissant des objectifs que nous avons à coeur de réaliser ! J'ai ainsi appris qu'après une dure journée de boulot, où le moral baissait un peu et que je me sentais exténuée, rien n'était plus salvateur pour moi que d'enfiler mes baskets et d'aller me vider la tête, la course m'apportant un sentiment de fierté personnelle réhaussant mon moral.

 

J'étais donc fin "prête" physiquement à cette première course, même si les conditions du parcours (sur sable mouillé et sec, ainsi que dans les ruelles pentues de Trouville) me stressaient un peu, ayant été habituée à courir essentiellement sur du plat pendant 3 mois.

 

C'est donc avec un peu d'appréhension et beaucoup d'excitation que je me suis retrouvée sur la ligne du départ avec Roxane et Hélène, vêtue de mon joli débardeur à l'effigie de la course, démarrant avec joie cette Trouvillaise 2013. Et malgré la difficulté évidente de courir sur sable mouillé (nos pas sont alourdis ce qui demande un effort musculaire encore plus important que sur du goudron ou de la terre battue) je me suis éclatée, réchauffée par les encouragements de la foule, amusée par les déguisements de certaines participantes, faisant connaissance avec des coureuses lors d'un simple "oh non pas encore le sable" à mi-parcours ou encore en trouvant l'énergie suffisante pour faire un sprint sur les derniers mètres me séparant de l'arrivée, la sensation de l'air frais fouettant mes joues et mes mains fendant l'air tandis que seules mes pointes de pieds me portaient ... Un vrai régal malgré l'effort ! :)

 

A l'arrivée j'ai trouvé une fois de plus l'organisation de la Trouvillaise absolument géniale, avec la remise d'une rose et d'un paquet de petites douceurs pour récupérer, les bénévoles adorables de par leur petit mot et leurs montagnes de barres chocolatées, quartiers d'orange ou morceaux de bananes. Il y avait même une tente où des kinés proposaient des massages gratuits aux premières arrivées, sans parler de l'espace "détente et bien-être" ouvert tout le week-end pour les participantes dans lequel j'avais pu expérimenter un (très) agréable massage du dos le samedi après-midi, dans un cadre idyllique et reposant, fait de tentes positionnées autour d'une jolie piscine chauffée.

 

Vous l'aurez compris j'ai adoré cette première expérience de course grâce au cadre incroyable que propose la ville de Trouville-sur-Mer mais aussi et surtout grâce à la présence de Roxane, Hélène et de ma Mamita, qui n'ont fait qu'embellir le souvenir de cette première fois ! :)

 

Je souhaiterais donc les remercier, tout comme l'équipe communication de la Trouvillaise, de m'avoir permis de découvrir cette superbe course qu'est la Trouvillaise ! Et, si comme moi, l'expérience d'une première course vous tente, n'hésitez pas et venez tenter la Trouvillaise 2014 où Roxane, Hélène et moi-même vous accompagnerons avec plaisir !

 

Vous pouvez également retrouver l'article de Roxane en suivant le lien suivant link pour voir encore plus de photos et lire ses propres mots au sujet de cette course.

 

En attendant de vous retrouver très vite sur le blog avec de nouveaux articles beauté, looks et parlons bouquins, je vous souhaite à tous un excellent week-end ! :)

Published by pillapon - dans Reportages photos
commenter cet article
9 octobre 2013 3 09 /10 /octobre /2013 00:00

Capture-d-ecran-2013-10-08-a-17.30.48.png

 

Capture-d-ecran-2013-10-08-a-17.48.00.png

 

Capture-d-ecran-2013-10-08-a-17.30.21.png

 

Capture-d-ecran-2013-10-08-a-17.36.00.png

 

Capture-d-ecran-2013-10-08-a-17.33.58.png

 

Capture-d-ecran-2013-10-08-a-17.51.53.png

 

Capture-d-ecran-2013-10-08-a-17.36.34.png

 

Capture-d-ecran-2013-10-08-a-17.32.09.png

 

Capture-d-ecran-2013-10-08-a-17.53.06.png

 

Capture-d-ecran-2013-10-08-a-17.33.04.png

 

Capture-d-ecran-2013-10-08-a-17.39.41.png

 

Capture-d-ecran-2013-10-08-a-17.40.41.png

 

Capture-d-ecran-2013-10-08-a-17.37.45.png

 

Capture-d-ecran-2013-10-08-a-17.38.31.png

 

Capture-d-ecran-2013-10-08-a-17.41.28.png

 

Capture-d-ecran-2013-10-08-a-17.39.07.png

 

Capture-d-ecran-2013-10-08-a-17.40.14.png

 

Capture-d-ecran-2013-10-08-a-17.42.02.png

 

Il y a de ça 10 jours maintenant j'ai passé le week-end à Deauville en compagnie de ma Mamita, toute heureuse de découvrir ce coin de Normandie avec moi. Invitées par l'équipe de communication de la Trouvillaise ( rappelez vous mon article en juin dernier : Connaissez-vous la Trouvillaise ? ) nous étions logées à l'hôtel du Golf le Mont Canisy du groupe Barrière, superbe hôtel situé sur les hauteurs de Deauville offrant une superbe vue de la ville et des pelouses bien vertes du golf.

 

A peine arrivées nous nous extasions déjà sur les dimensions du lit King Size de notre chambre, bien contentes de se poser un peu après nos 5 heures de route depuis le Morvan. Nous nous sommes ensuite empressées de partir à la découverte de la ville, surtout de la fameuse plage de Deauville, célèbre pour ses planches entourées des plus grands noms du cinéma et ses parasols multicolores.

 

Je n'ai pas été déçue, le charme a fait son effet, surtout sous les caresses des derniers rayons du soleil couchant. Après une bonne marche et de nombreuses exclammations de surprise, nous avons dîné de moules-frites succulentes à petit prix chez Salé-Sucré arrosées de cidre brut régional, un vrai délice ! :)

 

                  Capture-d-ecran-2013-10-09-a-12.53.56.png  Capture-d-ecran-2013-10-09-a-12.55.36.png  Capture-d-ecran-2013-10-09-a-12.55.00.png

 

Hôtel du Golf - le Mont Canisy

Groupe Barrière

14803 Deauville

 

Restaurant Salé-sucré

23 rue Robert Fossorier

14800 Deauville

 

Edit : Un grand merci à Marine pour l'invitation à la Trouvillaise

Edit 2 : Les photos ont été prises avec un Pansonic Lumix DMC-FZ48, sorte de mini-Reflex dont je suis très contente et les mini photos viennent de mon compte instagram (cf lien :link) que je mets régulièrement à jour.

 

Published by pillapon - dans Reportages photos
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de pillapon
  • Le blog de pillapon
  • : Articles sur la vie, réactions, poèmes, expériences personnelles
  • Contact

Texte Libre

Recherche