Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 juin 2013 1 10 /06 /juin /2013 18:03

Capture-d-ecran-2013-06-10-a-18.30.17.png

 

Ma dernière jolie découverte en matière de livre se nomme "Les souvenirs" et est signée par David Foenkinos qui m'avait déjà plu dans "La délicatesse" mais dont j'avais carrément adoré "Nos séparations" (souvenez-vous c'était l'année dernière ... Nos séparations : Parlons bouquins #4).

 

J'espère d'ailleurs avoir l'occasion de lire toute sa bibliographie : "Je vais mieux" (j'attends qu'il sorte en format poche), "Le potentiel érotique de ma femme", "Qui se souvient de David Foenkinos ?", "Entre les oreilles", "Inversion de l'idiotie", "En cas de bonheur", "Les coeurs autonomes", "Lennon", "Bernard", "Le petit garçon qui disait toujours non" et "Le saule pleureur de bonne humeur" m'étant encore pour le moment inconnus ... Avez-vous déjà lu un de ses livres et si oui lequel et qu'en avez-vous pensé ? :)

 

Mais revenons à nos moutons car aujourd'hui je souhaite donc vous faire part de ma jolie découverte de "Les souvenirs" de David Foenkinos (donc).

 

Résumé:

 

"- C'est pour quoi ? me demanda le caissier.

- Il y a huit ans, j'hésitais devant toutes les barres chocolatées. Je ne savais laquelle choisir. Et vous m'avez conseillé des Twix, parce qu'ils sont deux.

- Ah bon ? Il y a huit ans ? Je ne m'en souviens pas. Vous voulez quoi ? Un autre Twix ?

- Non. C'est juste que j'ai des problèmes en ce moment dans mon couple. Alors, je voulais avoir votre avis. Je me suis dit que vous deviez être aussi doué avec les femmes."

 

J'avoue j'ai acheté ce roman rien que pour ce résumé si accrocheur dans le genre de Foenkinos, un brin décalé mais emprunt de poésie (rappelez-vous le résumé de "La délicatesse", c'est le passage que j'ai préféré du roman et c'est ce qui m'a fait aimer le style de Foenkinos, ce romantisme découlant des situations les plus simples du quotidien). Et je n'ai pas été déçue. J'ai été ravie de découvrir une nouvelle histoire de "grand-mère" profondément attachante ainsi qu'un jeune écrivain bossant comme veilleur de nuit dans un hôtel parisien en quête d'une belle histoire d'amour, de m'immiscer au sein d'une nouvelle famille et en comprendre le fonctionnement au travers des expériences rencontrées.

 

Bref, la façon d'écrire de David Foenkinos m'émeut et me transporte à chaque fois au coeur de jolies histoires basées sur le quotidien et abordant les questions importantes qui se posent à un moment ou à un autre à nous. Je ne saurais donc que vous recommander ce nouveau roman de ce joli conteur et j'attends avec impatience vos retours sur ce livre ou d'autres de cet auteur qui commence à prendre une place importante au classement de mes auteurs préférés.

 

Sur ce, il paraît que depuis 14h je suis en vacances et je compte bien en profiter, soirée sur la plage avec mes copines ortho pour fêter dignement la fin de cette troisième année.

 

Passez une excellente soirée et on se retrouve très vite sur le blog pour un nouveau DIY dès demain ... ;)

Repost 0
Published by pillapon - dans Parlons bouquins
commenter cet article
6 juin 2013 4 06 /06 /juin /2013 19:38

Capture-d-ecran-2013-06-06-a-20.08.38.png

 

Hier soir alors que mon cerveau rechignait à s'enfiler le flot de données que je lui imposais (encore) de mémoriser et que, profitant de la fin d'un chapitre je me distrayais en faisant la vaisselle (oui la vie est moche quand on est en période de partiels), les mains dans l'eau une petite phrase est venue s'immiscer dans mes pensées.

 

"N'empêche que tu sais que ça m'a fait drôlement plaisir la dernière fois quand tu es venue avec une fleur pour moi."

 

Prononcée 10 jours plus tôt, il faut croire que mon cerveau n'avait pas encore eu le temps de l'analyser, par ma petite princesse de 3 ans et demi qui émerveille chaque fois d'avantage mon statut de baby-sitter.

 

Elle faisait référence à la fois où j'étais venue la garder de bon matin, il y a quelques semaines de ça, alors qu'elle avait subitement contracté la varicelle et ne pouvait par conséquent pas participer à une sortie scolaire aux Îles de Lérins.

 

Sur le chemin j'avais trouvé une jolie fleur rouge, comme une sorte de grosse marguerite, un gerbera me soufflerait ma grand-mère, haute sur tige, toute belle mais délaissée sur le trottoir, comme échappée d'un joli bouquet, trop étouffant pour elle. J'avais trouvé ça surprenant et hésité une minute à la ramasser. Et puis zut elle était vraiment trop jolie pour être abandonnée à la portée des pots d'échappement. J'étais donc arrivée la fleur au fusil dans une main quand elle m'avait ouvert la porte, recouverte de boutons rouges ce matin-là.

 

Apercevant sa curiosité vis à vis de cette jolie et unique fleur dans ma main, je la lui avais tendue, le plus naturellement du monde avec cette phrase "Tiens c'est pour toi !". Son sourire avait alors illuminé sa petite bouille criblée de boutons et elle s'en était saisie avec précaution, la contemplant longuement avant de crier sa joie : "Mamaaaaaaaaaaaan, Camille elle m'a apportééééééé une joliiiiieeeeee fleur !" exigeant au plus vite un petit vase pour sa protégée.

 

Son bonheur sur l'instant m'avait réchauffé le coeur mais je n'en avais pas gardé un souvenir impérissable, trouvant simplement les hasards de la vie une fois de plus très chouettes.

 

Mais sa petite phrase, loin d'être innocente, m'a fait prendre conscience d'une chose : j'étais sûrement la première personne à lui avoir offert une fleur. Et, me souvenant brusquement de l'importance de ce genre d'événement dans la vie de toute fille (je me souviens de mes premières fleurs offertes par mon père à l'occasion d'un de mes anniversaires), j'ai été (presque) aussi émue qu'elle alors qu'elle me glissait doucement ces mots, ses petits doigts dans mes cheveux, sur le ton du rêve et de la magie que protège encore l'âge des vêtements de princesses ...

Repost 0
Published by pillapon - dans Récits
commenter cet article
1 juin 2013 6 01 /06 /juin /2013 19:16

Capture-d-ecran-2013-06-01-a-19.12.48.png

 

Capture-d-ecran-2013-06-01-a-19.13.26.png

 

Capture-d-ecran-2013-06-01-a-19.13.03.png

 

Capture-d-ecran-2013-06-01-a-19.11.49.png

 

Capture-d-ecran-2013-06-01-a-19.09.18-copie-1.png

 

Capture-d-ecran-2013-06-01-a-19.10.31.png

 

Capture-d-ecran-2013-06-01-a-19.08.54.png

 

Capture-d-ecran-2013-06-01-a-19.12.10.png

 

Capture-d-ecran-2013-06-01-a-19.09.38.png

 

Capture-d-ecran-2013-06-01-a-19.13.50.png

 

Aujourd'hui j'ai décidé de prendre le soleil à l'occasion d'un déjeuner sur la plage avec mon amie Marianne.

 

Je me suis donc fait le plaisir d'arborer mes tout nouveaux bijoux estivaux dénichés chez Accessorize hier après-midi. Le (fameux) bracelet moustache me fait fondre et j'ai craqué pour ce collier tressé très original et simple à la fois, au prix très correct (12€) et existant aussi en noir et en bleu marine. Vraiment la collection été d'Accessorize vaut le coup d'oeil (et pour les étudiantes nous avons droit à 10% de réduc à la caisse, classe non ?^^).

 

Nous avons passé un très agréable moment, papotant en bronzant un peu, rêvant de plage de sable fin et de vacances éternelles ...  Et oui j'étais bien en tee-shirt et sortais pour la seconde fois mes nouvelles jolies sandales, car il a fait chaud magré quelques nuages gris obscurcissant parfois l'horizon, me donnant la sensation que le temps des robes et des jupettes était bientôt de retour ... ;)

 

 

Red Sun Look :

Slim rouge (Zara hiver 2012)

Tee coton flamé et strass (Zara hiver 2012)

Veste perfecto noire (Promod collection actuelle)

Sandales rose fluo et camel (ESB collection actuelle)

Bijoux (Accessorize collection actuelle)

Repost 0
Published by pillapon - dans Un jour un look
commenter cet article
30 mai 2013 4 30 /05 /mai /2013 10:32

 

Capture d’écran 2013-05-30 à 10.35.14

 

Les premiers rayons de soleil de la journée caressent mes épaules lors de mon ascension. Couchée tard mais réveillée tôt, j'ai eu des fourmis dans les pieds me poussant à profiter de ce beau début de matinée. Baskets au pied et musique dans les oreilles je monte d'un bon pas aux jardins du Monastère, quittant un quartier bruyant et affairé pour un autre plus zen et protégé, seulement séparés par quelques mètres de dénivelé.

 

Escalier sur escalier mon rythme cardiaque s'échauffe, mes muscles se réveillent et mes lèvres fredonnent la mélodie qui enchante mes oreilles. Je suis bien. Je suis loin. Loin de mes révisions, loin des fiches qui encadrent ma tête de lit, loin des cours stabilotés qui s'entassent sur mon bureau, à quelques centimètres de mon programme de révisions, affichant les jours et les tâches passés et ceux restant encore à accomplir. Ces pauses sportives me donnent l'impression de sortir la tête hors de l'eau, de ressentir mon corps un peu trop délaissé pour l'esprit en ce moment. Oui ça fait mal mais qu'est-ce que c'est bon de se sentir vivante.

 

J'entame mes tours du parc aux oliviers jouxtant la villa Matisse. Il n'y a presque personne, seulement quelques couples maîtres-chiens pas encore très réveillés et un petit rassemblement de personnes âgées à la terrasse de la petite buvette installée à côté du manège en bois. Ainsi que les hommes d'entretien, qui repeignent à la chaux la villa ou tondent l'herbe du parc. Je prends mon rythme et me noie dans les paroles de la musique. Je sens ma queue de cheval fouetter doucement mes épaules à chaque mouvement et cette sensation familière me rassure.

 

Lorsque mon entrain s'effrite un peu et que je commence à ressentir la sentence de ma gourmandise en période pré-partiels, je décide de ralentir un peu le rythme et d'aller faire quelques étirements dans le joli parc du monastère.

Le parfum des roses m'ennivre presque immédiatement, le ciel est bleu et la vue sur la mer complètement dégagée. Je me sens bien, apaisée. Je profite de cette pause pour effectuer quelques étirements et croise un joli matou caramel et blanc, lassivement allongé sur les dalles réchauffées du parc.

 

Mon regard perdu dans la vue, je tréssaute un peu quand je sens comme une caresse sur le mollet. Une longue queue tigrée se frotte contre ma jambe, tandis que son propriétaire hume mon odeur de transpiration. Il saute sur le petit muret auquel je suis appuyée et se met à ronronner, très clair sur ses intentions félines. Un petit câlin plus tard il reprend nonchalement son chemin, avec la fierté du propriétaire des lieux, s'arrêtant ici et là pour une pause toilette.

 

Et alors que je l'observe se prélasser au soleil, son pelage caramel noyé par des rayons dorés, je meurs d'envie de changer d'espèce et d'abandonner tout ce stress que la vie nous impose parfois, pour n'avoir d'autre préoccupation que le bonheur de l'instant, entourée par les fabuleux rosiers du monastère, avec une vue qui surplombe toute l'étendue d'une ville se jetant dans la mer.

Repost 0
Published by pillapon - dans Récits
commenter cet article
29 mai 2013 3 29 /05 /mai /2013 00:41

 

Capture-d-ecran-2013-05-29-a-00.26.22.png

 

Il y a déjà de ça quelques mois quand la folie des sweats commençait à faire rage sur la toile, j'avais remarqué lors de mes petits repérages aux Galeries Lafayettes de la place Masséna, CE sweat signé Maje avec ses superbes strass à l'encolure. Il faut dire que moi et les strass (par petites doses évidemment) nous vivons une belle histoire d'amour, surtout depuis que j'ai déniché LE pull de ma garde-robe chez Zara en septembre dernier écru avec sa pluie de strass sur les épaules. Sans blague, je suis in love de ce pull et en prends soin comme si c'étaient des vrais diamants qui l'ornaient. Alors quand mes yeux se sont posés sur ce sweat et ses strass à la couleur douce autant vous dire que mon coeur a fait boum. Et puis mes yeux se sont posés sur le prix et là j'ai eu un (petit) haut-le coeur : 175€ ! Oui, quand même hein !

 

La mort dans l'âme je l'ai reposé en essayant de le chasser de mon esprit en me disant "quand même, c'est abusé pour un simple sweat orné de quelques strass !" et ma phrase a raisonné une seconde fois dans mon esprit : "ça doit pas être si compliqué que ça à faire ..."

 

Capture-d-ecran-2013-05-29-a-00.30.17.png

 

Je me suis donc mise à la recherche du sweat idéal, c'est-à-dire tout simple avec les coutures apparentes à l'encolure et une douce couleur. Je n'ai pas réussi à trouver ce colori écru très sympa mais je me disais qu'un beau gris souris pourrait très bien faire l'affaire. J'ai fait quelques boutiques comme H&M et traîné sur Videdressing mais ne suis pas tombée en pamoison devant un modèle particulier et à petit prix qui plus est (DIY petit budget c'est finalement ce qu'il y a de plus marrant et challengeant à tenir). Et puis il y a eu cette vente "luxe" au secours populaire du port cher à mon coeur, et, au milieu d'une caisse remplie d'autres vêtements, un sweat gris, tout simple, aux encolures marquées et ... signé Agnès B. J'ai donc pu mettre la main sur THE sweat parfait à customiser, avec déjà une classe indéniable à un (tout) petit prix : 6€ !

Capture-d-ecran-2013-05-29-a-00.39.29.png

 

Ne me restait plus qu'à dénicher quelques strass et à me lancer dans l'aventure : je me suis donc empressée, vendredi apm dernier, de pousser les portes de La Droguerie pour trouver mon bonheur. Et alors que je me faisais toute une joie de cette expédition-sélection de mes petits trésors j'ai été, mais alors vraiment, refroidie par l'accueil et l'amabilité des vendeuses du magasin de Nice. Cela fait deux ou trois fois que j'y mets les pieds et à chaque fois ou presque, je me fais servir par une nana (et le pire c'est que ce n'est jamais la même) simplement imbuvable, me montrant très clairement qu'elle se fait chier et que la création ça ne la passionne pas du tout.

 

        Capture d’écran 2013-05-29 à 00.13.17  Capture-d-ecran-2013-05-29-a-00.13.33.png 

 

En plus de ça il n'y avait pas beaucoup de choix concernant les coloris des "gros" strass mais ça ne m'a pas empêchée de tomber folle d'amour pour ce colori vert émeraude (ceci dit il y avait aussi un bleu océan superbe qui m'a fait douter l'espace d'un instant). Pour les petits par contre le choix ne manquait pas et j'ai décidé de prendre toutes les nuances de vert que la boutique possédait (soit 4) trouvant le mariage des nuances lumineux !

 

J'ai donc décidé de garnir uniquement le devant du sweat avec 6 gros strass et 8 petits de chaque côté = 12 gros strass + 16 petits = déjà une petite fortune (à 0,90€ le gros strass et 0,30€ le petit).

 

Mais assez blablaté, passons aux choses sérieuses :

 

Pour customiser un sweat façon Maje il vous faut :

 

- un sweat basique

- des strass de tailles différentes

- de la colle spéciale tissu

- quelques minutes pour le réaliser

 

 

Etape 1: choix du "motif"


Je vous conseille tout d'abord de choisir la disposition que vous souhaitez donner aux strass sur l'encolure du sweat : j'ai personnellement fait plusieurs essais et décidé de positionner les gros strass dans leur longueur plutôt que dans leur largeur (comme l'a fait Maje) et vers l'extérieur des coutures gardant la pluie de petits strass pour l'intérieur.

 

Capture-d-ecran-2013-05-29-a-00.15.17.png

 

Capture-d-ecran-2013-05-29-a-00.14.04.png

(cette configuration était mon idée première mais j'ai préféré donner un "mouvement" aux strass en les faisant remonter autour du cou)

 

Etape 2: Passer à la colle !

 

Une fois que vous êtes contente de votre disposition, il n'y a plus qu'à coller. Je me suis servie de la colle pour textile de LaDroguerie achetée il y a maintenant quelques temps mais vous pouvez sûrement en trouver pour moins cher en supermarché.

J'ai appliqué la colle directement sur la surface lisse des gros strass mais directement sur le sweat (en effectuant des petits points de colle) pour les petits strass (difficiles à manipuler avec la colle).

 

Capture-d-ecran-2013-05-29-a-00.16.16.png

 

Capture-d-ecran-2013-05-29-a-00.16.40.png

 

Etape 3: Patience, patience !

 

Il ne vous reste plus qu'à attendre que ça sèche pour pouvoir enfin enfiler votre nouveau sweat customisé et voir l'effet porté ! :)

 

Capture-d-ecran-2013-05-29-a-00.15.45.png

 

 

Pour info, ce DIY m'a coûté:

- 15,60€ pour les strass (16x0,30€ + 12x0,90€) = la partie la plus coûteuse (à voir si vous pouvez trouver moins cher sur le net, mais je trouve que c'est pas toujours évident de se faire une idée des couleurs)

- 6€ pour le sweat

 

Soit un total de 21,60€ déboursés au lieu des 175€ que m'aurait coûté le sweat Maje (bon entre temps il a été soldé à 125€ mais ça fait toujours 100€ d'économisés !!) et un sweat complètement personnalisé (choix des couleurs et allégement du motif de base) pour simplement quelques minutes de patience.

 

Qu'est-ce que vous en pensez ? Ce nouveau DIY vous a-t-il plu ?

Perso, moi je suis comblée ;)

 

Et promis, je vous poste très vite une photo du sweat porté !


Repost 0
Published by pillapon - dans DIY
commenter cet article
26 mai 2013 7 26 /05 /mai /2013 18:21

Capture d’écran 2013-05-26 à 18.12.42

 

Le week-end dernier, alors que je cherchais de bonnes excuses pour me détouner de mes cours à apprendre, je suis tombée sur un mail de PrintKlub, m'invitant à découvrir leur Polabox spéciale Fête des Mères.

 

Comme j'ai de supers amies toujours prêtes à me tenir au courant des supers bons plans de la toile, j'avais déjà eu vent de cette folie d'impression polaroïd de nos instagrams ou autres photos facebook via la jolie Marion, grande fan (et donc excellente conseillère) des produits photos, lors des derniers partiels de février (comme quoi cette période de stress et de grande fainéantise niveau productivité fait des merveilles sur notre créativité).

 

Capture-d-ecran-2013-05-26-a-18.14.09.png

 

Alors ce mail c'était le petit clin d'oeil bienvenue, l'incitation très tentante de suivre les conseils de Marion, très contente de son expérience Polabox (il faudra d'ailleurs que tu me montres ta réalisation avec ma belle ! :)).

 

Un petit code promo personnalisé (What else ?) en prime accordé par le très sympathique Antoine du site PrintKlub.com (cf lien : link) et il n'en fallait pas plus pour que je sois déjà en train de sélectionner 30 photos parmi mes instagram et photos facebook déjà mis à ma disposition en miniatures par le site une fois mes identifiants fb et IG rentrés.

 

Un téléchargement ultra rapide, un choix de Polabox intéressant (j'ai choisi de partir sur la basique ROSEEEEEuh et pas sur un des modèles, pourtant très sympa, célébrant nos mamans) et the must : la possibilité de personnaliser mes nouveaux polaroïds par une jolie phrase ou quelques mots de la police et couleur de mon choix.

 

Capture d’écran 2013-05-26 à 18.15.14

 

Bref, en deux minutes trois mouvements c'était plié, j'avais plus qu'à rentrer mon adresse perso et le code de ma carte bleue (en fait non, j'ai pu payer par PAYPAL écoulant ainsi le petit magot ebay que je me constitue au fil des mois ^^) et à trépigner d'impatience devant ma boîte aux lettres dans l'espoir de vite recevoir MA Polabox rien qu'à moi.

 

Bon. Sur ce point-là le site m'a un peu coupé l'ardeur sous le pied si vous voyez ce que je veux dire, en m'annonçant un traitement et envoi de ma commande sous 7 jours. Du coup j'étais pas (si) pressée que ça et je commençais à prendre mon mal en patience, me disant que ça pouvait être cool aussi de la recevoir en pleines révisions, comme un petit rayon de soleil avec les bobines de tous les gens que j'aime.

 

Hé ben croyez-le ou non, j'ai passé commande lundi (20 mai 2013 = jour férié) et jeudi (23 mai 2013) la petite coquine m'attendait déjà dans ma boîte aux lettres ! Dans une grande enveloppe cartonnée toute plate (au départ ça m'a un peu intriguée faut dire que je m'attendais à recevoir une "boîte") avec mes (très jolies-super-canon-trop-d'la-balle) photos bien attachées ensemble par un lien de plastique et une planche semi-cartonnée avec ma Polabox toute belle (et rose forcément) à monter (enfin surtout plier).

 

Capture-d-ecran-2013-05-26-a-18.14.33.png

 

Ca m'a pris deux minutes et c'était chouette, une sorte de IKEA version photo, et quand j'ai pu glisser mes photos dans ladite box c'était juste l'extase.

 

Sans rire la qualité est top (bon j'avais fait gaffe à ne sélectionner que des photos déjà de bonne résolution) et la boîte toute mimi, je ne me lasse pas de la regarder (il y a des miniatures de mes photos dessus), elle trône d'ailleurs sur ma table de nuit depuis (avec mes photos toujours dedans, par peur de les abîmer avant d'avoir trouver THE idée pour les mettre en valeur).

 

Capture-d-ecran-2013-05-26-a-18.13.03.png

 

Donc je vous recommande (vraiment) la Polabox, une chouette box à photos qui va égayer vos journées (ou celles de vos proches). Je remercie au passage toute l'équipe de PrintKlub pour leur disponibilité et leur gentillesse ! :)

 

Niveau prix il faut compter 16,95€ la Polabox de 30 photos polaroïd + 4-5€ de frais de port.

 

A vous de jouer ! ;)

Repost 0
Published by pillapon - dans Box Folie
commenter cet article
21 mai 2013 2 21 /05 /mai /2013 19:57

Capture-d-ecran-2013-05-21-a-20.33.00.png

 

Mon nez coule et je me traîne, avide de trouver quelque chose à me mettre sous la dent pour échapper à la torpeur des révisions. La vaisselle dans l'évier ? Déjà faite. Le rangement printannier dans mon dressing ? Bien avancé quoique freiné par la chute dernière des températures. J'éternue une nouvelle fois  et me précipite vers la boîte à mouchoirs.

 

Je suis en train de faire un tri dans mes petits hauts estivaux quand le téléphone sonne. Le combiné affiche fièrement le nom de mon interlocuteur : "Mamita". Avec le sourire et en repensant au texto que je lui ai envoyé ce week-end je décroche et m'enquière des dernières nouvelles. Ce coup de fil hebdomadaire nous fait beaucoup de bien, nous permettant de partager nos quotidiens et de réfléchir ensemble sur certains sujets déco, financier ou encore professionnel.

 

Je reconnais sa voix posée, ses petits tics de langage, sa manière bien à elle de faire claquer sa langue pour ajouter de la prestance à un argument pertinent.

 

Je me réconforte en entendant les modulations de sa voix ponctuant le récit de la semaine passée, le détail de la météo toujours aussi capricieuse, la note amère de la dernière livraison de fioul : "j'ai consommé 500L de plus que l'an passé, tu te rends compte ?".

 

Je ferme les yeux quand elle évoque sa maison, les coussins de la banquette qu'elle a enfin redescendu dans la salle à manger, rassurée par la très nette diminution des carnages déco improvisés par son jeune chien. J'aime frissonner lorsqu'elle évoque le changement du brûleur de la grosse chaudière de la cuisine,  ressentant juste par cette simple évocation la chaleur qui s'en délivre quotidiennement.

 

La conversation dévie inévitablement vers le fait que dans la vie, et encore plus en étant jeune adulte ou fraîchement personne âgée, il ne faut pas se laisser bouffer par les autres, notamment les prestataires de services comme les banques, restaurants ou autres plombiers. Nous enchérissons avec passion de nos propres expériences et de quelques témoignages vus à la télévision, sur l'arnaque organisée de certaines boîtes envers les personnes âgées.

 

Et ce que j'aime par dessus tout c'est quand elle évoque une aventure passée, quand elle me dessine de ses mots bien choisis le contexte, l'ambiance et les gens qui l'entouraient, mêlant la rhétorique à quelques jolies phrases bien tournées, me faisant vivre les dialogues comme si j'y étais, là, dans cette petite gargote où elle avait décidé d'inviter ses amies à déguster du boudin antillais.

 

J'aime le fait que nos conversations lui permettent de s'évader de son quotidien comme moi du mien et de se replonger dans des souvenirs brillants où sa pugnacité n'était pas à démontrer. J'aime l'entendre conclure par un de ses "Tu vois, on ne la faisait pas à ta grand-mère" ou encore "et je peux te dire qu'il n'osait même plus ouvrir son bec".

 

De didascalies en changement de personnages, le décor est tout tracé malgré la distance des interlocuteurs. Avoir ma grand-mère au téléphone, c'est comme assister à une pièce de théâtre orchestrée par une artiste de talent, un one-woman show familier qui réchauffe mes problèmes de velléité pré-partiels.

 

Et rien que pour ça je l'aime ! :)

Repost 0
Published by pillapon - dans Récits
commenter cet article
19 mai 2013 7 19 /05 /mai /2013 18:12

 

Capture d’écran 2013-05-19 à 17.26.16

Robe Palme 39,00€ (VitrinesParisiennes)

BO Beadsofaquarius 43,24€ (Etsy)

Cabas Palme 63,00€ (VitrinesParisiennes)

Sandales JFQ 59,00€ (VitrinesParisiennes)

Foulard Palme 7,00€ (VitrinesParisiennes)

 

 

Capture-d-ecran-2013-05-19-a-17.36.38.png

Tee-shirt Minimum 29,00€ (VitrinesParisiennes)

Sandales compensées Jonak 51,00€ (VitrinesParisiennes)

Petit sac Minelli 41,00€ (VitrinesParisiennes)

Bracelet tressé NylCréations 14,00€ (ALM)

 

 

Capture-d-ecran-2013-05-19-a-17.47.26.png

Top Lynn Adler 35,00€ (VitrinesParisiennes)

Echarpe Palme 11,00€ (VitrinesParisiennes)

Besace Cosmoparis 49,00€ (VitrinesParisiennes)

Mocassins Mellow Yellow 62,00€ (VitrinesParisiennes)


 

Capture-d-ecran-2013-05-19-a-18.07.20.png

 

Robe So Charlotte 32,00€ (VitrinesParisiennes)

Jonc FoxyMA 25,00€ (ALM)

Chapeau Borsalino Palme 7,00€ (VitrinesParisiennes)

Mocassins Kling 22,00€ (VitrinesParisiennes)

 

 

Voici mes coups de coeur en cette période de soldes privés sur le net, essentiellement shoppés sur VitrinesParisiennes (cf lien : link). En espérant que vous y trouverez votre bonheur (ou celui de votre maman ^^). Il y en a pour toutes les bourses, de 7 à 63€ ! Enjoy !

 

Perso j'aime beaucoup les mocassins Kling, le borsalino par Palme (à ce prix-là je le customiserais bien pour un DIY vous en pensez quoi ? :)), les compensées Jonak et le Cabas Palme ... Temptation ^^

 

Bon dimanche soir ! :)

Repost 0
Published by pillapon - dans Bons Plans Shopping
commenter cet article
18 mai 2013 6 18 /05 /mai /2013 17:25

Capture-d-ecran-2013-05-18-a-12.36.31.png

 

Pas évident de faire des photos de looks en ce moment, j'ai donc trouvé le moyen de vous faire partager mes inspirations fringues par le biais d'instagram (cf lien vers mon compte : link) en prenant en photos mes tenues journalières ... En espérant que ça vous plaise, enjoy ! :)

 

Lundi : je me croyais (presque) déjà en été arborant fièrement mon tee en lin fuchsia de l'été dernier et ma superbe chemise-veste en jean Zara dénichée au secours populaire. Pour éviter le total look "jean" j'ai enfilé mon nouveau slim très clair trouvé chez H&M pour 19€ la semaine dernière et ressorti mes boucles d'oreilles GAS que j'adore, dénichées il y a quelques années dans un dépôt-vente.

 

Capture-d-ecran-2013-05-18-a-12.36.12.png

 

Mardi : Pour une grosse journée j'ai décidé d'annoncer la couleur avec cette jolie robe-tunique signée Version originale et un sautoir Balabooste qui semble avoir été crée pour elle !

 

Capture-d-ecran-2013-05-18-a-12.34.38.png

 

Mercredi : Journée baby-sitting avec un total look Zara rassemblant des années/collections différentes : tee graouh shoppé pendant les soldes de l'été dernier (mon tee préféré de l'été), slim framboise shoppé lors des derniers soldes d'hiver et la fameuse veste/chemise dénichée au secours populaire le week-end dernier. Pour un total look à moins de 30€ ! Et comme toujours un joli bijou pour agrémenter ma tenue : bracelet double tour en tissu liberty et superbe fermoir coeur proposé par Dingadiling (rappelez-vous je vous l'avez présentée lors de cet article Portrait de créateur : Dingadiling).

Les enfants ont adoré mon tee-shirt, jouant et comptant les tigres le composant ! ^^

 

Capture-d-ecran-2013-05-18-a-12.35.14.png

 

Jeudi : C'est le retour de la (grosse) pluie ! Et forcément les températures chutent avec le beau temps, m'offrant l'occasion d'étrenner ce superbe pull Rodier bleu roi déniché au secours populaire associé avec ma jolie chemise en soie noire signée Antipodium. Je me suis crée un joli look avec une de mes jupes American vintage ( Mes jupes American Vintage ), ma veste/perfecto Promod noire, les super collants de la GambettesBox et mes bottines compensées Minelli.

 

Capture-d-ecran-2013-05-18-a-12.35.41.png

 

Vendredi : La pluie semble connaître une trève, hop j'en profite pour sortir ma jolie petite blouse Zara écru dénichée également au secours populaire. Je lui associe mon slim framboise Zara qui fait des ravages ainsi qu'un petit gilet en laine et une veste. Forcément mon bracelet signé Dingadiling fait partie du voyage ! :)

 

 

Inutile de vous dire qu'aujourd'hui il pleut des seaux d'eau et que par conséquent je reste tranquillou au chaud et au sec chez moi ;) Mais du coup j'ai pu (enfin) procéder au tirage au sort du concours ESSIE ! :)

 

Les heureuses gagnantes sont donc :

 

- Sun pour le vernis "Virgin orchid"

- Marine pour le vernis "Skirting the issue"

- Roxane pour le vernis "Lights"

- Dingadiling pour le vernis "Camera"

 

Capture-d-ecran-2013-05-18-a-18.14.56.png

 

Bravo les filles, envoyez-moi vos adresses perso par mail à pillapon@hotmail.fr afin que je vous envoie vos vernis au plus vite ! :)

 

Un grand merci à Céline (la petite fée m'ayant permis de vous offrir ces 4 vernis) ainsi qu'à toutes les participantes, vos commentaires et encouragements me permettent de vous proposer des concours de ce type alors n'hésitez pas à participer sur le blog, à interagir et finalement le faire vivre ! :)

 

Excellent (long) week-end à tous !

Repost 0
Published by pillapon - dans Un jour un look
commenter cet article
17 mai 2013 5 17 /05 /mai /2013 18:27

Capture-d-ecran-2013-05-17-a-18.26.37.png

 

Lors de ma semaine parisienne je suis tombée sur ce nouveau concept de friperie qui semble avoir envahit la capitale : les kilo shop.

 

Le principe ? Dans le même concept que les friperies on y trouve des vêtements d'occasion ainsi que des sacs, des chaussures, ceintures et autres accessoires. Mais pour simplifier la quête de la perle rare au chineur, les employés de kilo shop trient et rangent les articles par thème : dans un coin les marinières, un peu plus loin voici le denim jouxtant le panthère, ce dernier faisant un peu d'ombre aux petites robes à pois.

 

Capture-d-ecran-2013-05-17-a-18.25.15.png

 

Les vêtements sont exposés sur des cintres pour la plupart comme en boutique, nous permettant d'avoir un meilleur aperçu des pièces proposées tout en nous donnant plus envie de farfouiller que dans de gros bacs en vrac.

 

Les chaussures quant à elles ornent le haut des étalages et se réunissent parfois dans des bacs, assemblées par âme soeur afin de ne pas avoir à remuer tout le bac pour trouver le pied droit du pied gauche.

 

Les foulards sont noués sur des barrières en bois ou rassemblés dans de petits paniers, offrant un tel melting pot de motifs que certaines en perdent leur latin (n'est pas M.A. ^^). On trouve aussi pléthore de sacs à mains de tous genres et à tous les prix.

 

Capture-d-ecran-2013-05-17-a-18.26.02.png

 

Capture-d-ecran-2013-05-17-a-18.26.18.png

 

Capture-d-ecran-2013-05-17-a-18.24.20.png

 

Les prix justement parlons-en. Car outre le fait que cette nouvelle ligne de friperie nous facilite le travail en mettant en valeur ses articles, cette dernière propose également un concept épatant auquel elle doit d'ailleurs son nom : les prix sont à la pesée ! Pour ce faire tous les articles vendus dans le magasin sont badgés avec un code couleur à la clé !

 

Capture-d-ecran-2013-05-17-a-18.24.41.png

 

Et pour connaître le prix de votre trouvaille vous n'avez qu'à vous rendre auprès de la balance la plus proche, où la marche à suivre vous est indiquée :

 

Capture-d-ecran-2013-05-17-a-18.25.48.png

 

Le concept vous plaît ? :)

Pour découvrir les boutiques parisiennes "kilo shop" voici quelques adresses :

 

Paris - Le Marais : 69-71 rue de la Verrerie (75004)

Paris - Saint Germain : 125 Boulevard St Germain (75006)

 

Pour toute information supplémentaire vous pouvez surfer sur leur site internet : http://kilo-shop.fr/ (cf lien : link).

 

Bon vendredi soir à tous ! :)

Repost 0
Published by pillapon - dans Bons Plans Shopping
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de pillapon
  • Le blog de pillapon
  • : Articles sur la vie, réactions, poèmes, expériences personnelles
  • Contact

Texte Libre

Recherche