Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 juillet 2013 2 16 /07 /juillet /2013 14:01

Capture-d-ecran-2013-07-16-a-13.41.24.png

 

Voici enfin les photos du colis de swap créatif que j'ai composé en juin dernier à mon adorable swapée Mélusine. Cette dernière m'ayant confié adorer la nature je suis partie sur ce thème dans la préparation de mon colis. Encore sous le charme de "Les Souvenirs" de David Foenkinos ( Parlons Bouquins #12 ), je n'ai pas pu m'empêcher de le lui glisser parmi quelques surprises :

 

- du thé floral venant de ma petite épicerie chinoise (j'ai toujours rêvé d'en offrir car je trouve l'expérience aussi magique que jolie, c'est désormais chose faite ! ^^)

- un joli collier déniché chez Accessorize surmonté d'une jolie hirondelle en argent que j'ai "accessoirisé" à ma façon pour le personnaliser spécialement pour Mélusine avec un mini ruban vert émeraude trouvé à La Droguerie.

- une petite pochette avec de jolis oiseaux pour recueillir le collier

- une carte féminine et colorée

 

Capture-d-ecran-2013-07-16-a-13.57.17.png

 

Et surtout ma surprise créative, made by myself. J'ai beaucoup hésité avant de partir sur la jolie idée de la confection d'un porte-clés dans la couleur préférée de Mélusine : le rouge. Elle m'avait également confié avoir repris depuis peu un poste qui lui prenait tout son temps et pas mal de son énergie, je trouvais donc le clin d'oeil du porte-clés bonne humeur pour l'accompagner dans son quotidien de super woman assez sympa :)

 

Mais voici sans plus attendre le DIY de ce porte-clés assez facile à réaliser avec les bons outils :

 

Capture-d-ecran-2013-07-16-a-13.55.09.png

 

Il vous faut donc :

 

- un gros anneau de porte-clés

- un pompon en daim et argent (trouvé à la Droguerie)

- 50 cm de ruban

- un petit anneau

- une grosse et jolie breloque (déncihée également à la Droguerie)

- une aiguille à coudre

- du fil dans les tons du ruban

- une pince

- 20 bonnes minutes

 

Capture-d-ecran-2013-07-16-a-13.55.58.png

 

Première étape :

 

Munissez-vous de l'anneau du porte-clés, du pompon et du petit anneau. Ouvrez légèrement et avec délicatesse le petit anneau avec la pince (comme sur la photo) et glissez-y le gros anneau et la boucle du pompon. Puis refermez l'anneau avec autant de délicatesse (afin qu'il conserve sa frome ronde).

 

                Capture-d-ecran-2013-07-16-a-13.55.27.png  Capture d’écran 2013-07-16 à 13.56.21

 

Deuxième étape :

 

Munissez-vous du ruban et coupez-en un morceau de 5 cm. Puis passez l'anneau de votre breloque dedans.

 

Capture-d-ecran-2013-07-16-a-13.56.35.png

 

Troisième étape :

 

Passez le ruban autour de l'anneau du porte-clés et avec l'aiguille et du fil de la même couleur que le ruban, "cousez" (c'est étrange ce verbe à cette personne ^^) les deux extrémités du ruban repliées chacune contre son côté de ruban pour obtenir un meilleur rendu.

 

Capture-d-ecran-2013-07-16-a-13.56.48.png

 

Quatrième étape :

 

Ajoutez selon vos envies et pour constituer un porte-clés joliment "rempli" une autre breloque et une lignée de perles de la même couleur mais de tailles et formes différentes. Pour la rattacher au porte-clés enfilez les perles sur votre fil de couture et constituez un anneau de fil en repassant plusieurs fois autour du gros anneau en repassant ensuite dans toutes les perles pour une meilleure solidité.

 

Et pour la petite touche "porte-bonheur" j'ai ajouté une petite coccinelle en bois en la collant sur une des perles (que j'avais choisie plate exprès).

 

Vous pouvez également rajouter une autre breloque, comme mon "happiness" que j'ai lié au porte-clés de la même façon que pour la breloque number one.

 

Capture-d-ecran-2013-07-16-a-13.43.13.png

 

Et voilà le résultat ! :) Ca vous plaît ?

 

Belle journée à tous !

 

Capture-d-ecran-2013-07-16-a-13.43.33.png

 

Capture-d-ecran-2013-07-16-a-13.43.46.png

 

Capture-d-ecran-2013-07-16-a-13.44.04.png

Repost 0
Published by pillapon - dans DIY
commenter cet article
11 juin 2013 2 11 /06 /juin /2013 16:04

Capture-d-ecran-2013-06-11-a-16.02.01.png

 

Il y a quelques semaines j'ai déniché un joli pull marinière au Secours Populaire étiqueté Kookai et avec un petit plus qui m'a tout de suite fait craquer : des rayures bleu pailleté. Mais il n'y avais plus de boutons à la boutonnière et je le trouvais bien trop simple comme ça, presque nu entre ses rayures.

 

Alors j'ai pensé aller fureter du côté de La Droguerie pour lui trouver de jolis boutons en forme d'ancres et dans ma quête je suis également tombée sur cette joli ancre en tissu bleu marine (existant également en argent) qui me semblait parfaite pour faire le rappel symétrique de la boutonnière.

 

Enfin libérée de mes écrits je me suis mise à la customisation de ce pull ce week-end et je vous propose donc de suivre les étapes de sa transformations en photos pour un nouveau DIY ! :)

 

Pour customiser une marinière toute simple il vous faut :

- une marinière

- des boutons à tendance marine, de la taille de votre choix

- une jolie ancre en tissu (ou un macaron-décoration de la marine c'est sympa aussi)

- du fil de la même couleur que le pull

- une aiguille

- des ciseaux

- un fer à repaser

 

Capture-d-ecran-2013-06-11-a-15.43.39.png

 

Première étape:

 

Retirer les anciens boutons et couper les fils d'attache situés à l'arrière de la boutonnière. Puis coudre chaque nouveau bouton sur l'emplacement des précédents en repassant plusieurs fois avec le fil dans le bouton afin de garantir une bonne tenue de celui-ci. Concernant la couleur du fil, je conseille aux filles n'ayant pas autant de petites bobines que de couleurs d'investir dans une "tresse" de fils (vendue 6€ en mercerie) multicolores offrant un large choix de coloris avec le système de tressage permettant de  sélectionner un fil sans défaire la natte en tirant simplement sur celui-ci pour qu'il vienne seul.

 

Capture-d-ecran-2013-06-11-a-15.43.16.png

 

Capture-d-ecran-2013-06-11-a-15.44.23.png

 

Capture-d-ecran-2013-06-11-a-15.44.02.png

 

Deuxième étape:

 

Une fois les boutons cousus, il se peut que votre boutonnière soit plus large que la largeur des boutons (comme c'était le cas de ma marinière). Il n'y a donc qu'à raccourcir chaque boutonnière en cousant de part et d'autre de la fente afin de l'atténuer aux dimensions du bouton.

 

Capture d’écran 2013-06-11 à 15.44.50

 

Capture-d-ecran-2013-06-11-a-15.46.40.png

 

Troisième étape:

 

Ca y est, normalement votre nouvelle boutonnière de marin est fin prête ! Il ne vous reste plus qu'à positionner l'ancre à l'endroit de votre choix sur la marinière. J'ai choisi pour la mienne de la positionner de l'autre côté de la boutonnière afin d'équilibrer le vêtement et au niveau de la poitrine pour un effet "décoration" de marin garanti ! :)

 

Capture-d-ecran-2013-06-11-a-15.45.08.png

 

Une fois que vous êtes certaine de votre choix (n'hésitez pas à essayer la marinière et à faire des essais de position - surtout par rapport à votre poitrine - du macaron sur vous pour choisir la bonne position de celui-ci) il n'y a plus qu'à repasser le macaron de tissu positionné sur la marinière avec votre fer à repasser, en restant appuyé quelques instants afin que la colle emprise dans le tissu adhère par l'action de la chaleur à la marinière.

 

Capture-d-ecran-2013-06-11-a-15.45.24.png

 

Capture-d-ecran-2013-06-11-a-15.48.41.png

 

Laissez refroidir et ça y est, votre nouvelle et jolie marinière est prête à être enfilée pour aborder l'été ! :)

Ca vous donne des idées ? :)

 

Capture-d-ecran-2013-06-11-a-15.46.57.png

 

Capture-d-ecran-2013-06-11-a-15.45.59.png

 

Capture-d-ecran-2013-06-11-a-15.47.27.png

 

Pour info cette marinière customisée m'a coûtée :

- la marinière = 3€ au Secours Populaire

- les boutons = 0,90€ (pièce chez La Droguerie) x3 = 2,70€

- le macaron en tissu = 2€ (ma jolie ancre a été dénichée chez La Droguerie ou elle existe également en argenté)

- 30 min de réalisation

 

Soit un total de 7,70€ pour un chouette résultat qui ne laisse personne indifférent ! :)

Ca vous plaît ? Passez une belle soirée ! :)

Repost 0
Published by pillapon - dans DIY
commenter cet article
29 mai 2013 3 29 /05 /mai /2013 00:41

 

Capture-d-ecran-2013-05-29-a-00.26.22.png

 

Il y a déjà de ça quelques mois quand la folie des sweats commençait à faire rage sur la toile, j'avais remarqué lors de mes petits repérages aux Galeries Lafayettes de la place Masséna, CE sweat signé Maje avec ses superbes strass à l'encolure. Il faut dire que moi et les strass (par petites doses évidemment) nous vivons une belle histoire d'amour, surtout depuis que j'ai déniché LE pull de ma garde-robe chez Zara en septembre dernier écru avec sa pluie de strass sur les épaules. Sans blague, je suis in love de ce pull et en prends soin comme si c'étaient des vrais diamants qui l'ornaient. Alors quand mes yeux se sont posés sur ce sweat et ses strass à la couleur douce autant vous dire que mon coeur a fait boum. Et puis mes yeux se sont posés sur le prix et là j'ai eu un (petit) haut-le coeur : 175€ ! Oui, quand même hein !

 

La mort dans l'âme je l'ai reposé en essayant de le chasser de mon esprit en me disant "quand même, c'est abusé pour un simple sweat orné de quelques strass !" et ma phrase a raisonné une seconde fois dans mon esprit : "ça doit pas être si compliqué que ça à faire ..."

 

Capture-d-ecran-2013-05-29-a-00.30.17.png

 

Je me suis donc mise à la recherche du sweat idéal, c'est-à-dire tout simple avec les coutures apparentes à l'encolure et une douce couleur. Je n'ai pas réussi à trouver ce colori écru très sympa mais je me disais qu'un beau gris souris pourrait très bien faire l'affaire. J'ai fait quelques boutiques comme H&M et traîné sur Videdressing mais ne suis pas tombée en pamoison devant un modèle particulier et à petit prix qui plus est (DIY petit budget c'est finalement ce qu'il y a de plus marrant et challengeant à tenir). Et puis il y a eu cette vente "luxe" au secours populaire du port cher à mon coeur, et, au milieu d'une caisse remplie d'autres vêtements, un sweat gris, tout simple, aux encolures marquées et ... signé Agnès B. J'ai donc pu mettre la main sur THE sweat parfait à customiser, avec déjà une classe indéniable à un (tout) petit prix : 6€ !

Capture-d-ecran-2013-05-29-a-00.39.29.png

 

Ne me restait plus qu'à dénicher quelques strass et à me lancer dans l'aventure : je me suis donc empressée, vendredi apm dernier, de pousser les portes de La Droguerie pour trouver mon bonheur. Et alors que je me faisais toute une joie de cette expédition-sélection de mes petits trésors j'ai été, mais alors vraiment, refroidie par l'accueil et l'amabilité des vendeuses du magasin de Nice. Cela fait deux ou trois fois que j'y mets les pieds et à chaque fois ou presque, je me fais servir par une nana (et le pire c'est que ce n'est jamais la même) simplement imbuvable, me montrant très clairement qu'elle se fait chier et que la création ça ne la passionne pas du tout.

 

        Capture d’écran 2013-05-29 à 00.13.17  Capture-d-ecran-2013-05-29-a-00.13.33.png 

 

En plus de ça il n'y avait pas beaucoup de choix concernant les coloris des "gros" strass mais ça ne m'a pas empêchée de tomber folle d'amour pour ce colori vert émeraude (ceci dit il y avait aussi un bleu océan superbe qui m'a fait douter l'espace d'un instant). Pour les petits par contre le choix ne manquait pas et j'ai décidé de prendre toutes les nuances de vert que la boutique possédait (soit 4) trouvant le mariage des nuances lumineux !

 

J'ai donc décidé de garnir uniquement le devant du sweat avec 6 gros strass et 8 petits de chaque côté = 12 gros strass + 16 petits = déjà une petite fortune (à 0,90€ le gros strass et 0,30€ le petit).

 

Mais assez blablaté, passons aux choses sérieuses :

 

Pour customiser un sweat façon Maje il vous faut :

 

- un sweat basique

- des strass de tailles différentes

- de la colle spéciale tissu

- quelques minutes pour le réaliser

 

 

Etape 1: choix du "motif"


Je vous conseille tout d'abord de choisir la disposition que vous souhaitez donner aux strass sur l'encolure du sweat : j'ai personnellement fait plusieurs essais et décidé de positionner les gros strass dans leur longueur plutôt que dans leur largeur (comme l'a fait Maje) et vers l'extérieur des coutures gardant la pluie de petits strass pour l'intérieur.

 

Capture-d-ecran-2013-05-29-a-00.15.17.png

 

Capture-d-ecran-2013-05-29-a-00.14.04.png

(cette configuration était mon idée première mais j'ai préféré donner un "mouvement" aux strass en les faisant remonter autour du cou)

 

Etape 2: Passer à la colle !

 

Une fois que vous êtes contente de votre disposition, il n'y a plus qu'à coller. Je me suis servie de la colle pour textile de LaDroguerie achetée il y a maintenant quelques temps mais vous pouvez sûrement en trouver pour moins cher en supermarché.

J'ai appliqué la colle directement sur la surface lisse des gros strass mais directement sur le sweat (en effectuant des petits points de colle) pour les petits strass (difficiles à manipuler avec la colle).

 

Capture-d-ecran-2013-05-29-a-00.16.16.png

 

Capture-d-ecran-2013-05-29-a-00.16.40.png

 

Etape 3: Patience, patience !

 

Il ne vous reste plus qu'à attendre que ça sèche pour pouvoir enfin enfiler votre nouveau sweat customisé et voir l'effet porté ! :)

 

Capture-d-ecran-2013-05-29-a-00.15.45.png

 

 

Pour info, ce DIY m'a coûté:

- 15,60€ pour les strass (16x0,30€ + 12x0,90€) = la partie la plus coûteuse (à voir si vous pouvez trouver moins cher sur le net, mais je trouve que c'est pas toujours évident de se faire une idée des couleurs)

- 6€ pour le sweat

 

Soit un total de 21,60€ déboursés au lieu des 175€ que m'aurait coûté le sweat Maje (bon entre temps il a été soldé à 125€ mais ça fait toujours 100€ d'économisés !!) et un sweat complètement personnalisé (choix des couleurs et allégement du motif de base) pour simplement quelques minutes de patience.

 

Qu'est-ce que vous en pensez ? Ce nouveau DIY vous a-t-il plu ?

Perso, moi je suis comblée ;)

 

Et promis, je vous poste très vite une photo du sweat porté !


Repost 0
Published by pillapon - dans DIY
commenter cet article
10 mai 2013 5 10 /05 /mai /2013 17:01

Capture-d-ecran-2013-05-10-a-17.05.19.png

 

Ca faisait un petit moment que mes rouleaux de Masking Tape me faisaient de l'oeil, depuis cet article surtout Idées Déco Masking Tape   et j'avais quelques jolies cartes postales et photos famiiales qui traînaient ainsi que des cartes de visite de super créatrices que j'avais envie d'assembler en un chouette melting pot TRES coloré.

 

Et puis, mercredi en farfouillant dans mon placard de l'entrée, je suis tombée sur une vieille planche blanche qui traînait dans un coin, vestige vraisemblable de l'ancien ameublement de la cuisine.

 

Je l'ai nettoyée et ai remarqué que son épaisseur était juste de la largeur de mes rouleaux de scotch japonnais. C'était trop de coïncidences alors je me suis lancée !

 

Pour obtenir une planche à photos il vous faut :

1) une planche de récup de la taille de votre choix
2) une bonne éponge pour bien la nettoyer
3) des rouleaux de masking tape (of course)
4) de jolies images/photos/citations à encadrer
5) une paire de ciseaux
6) un soupçon de patience

 

Capture-d-ecran-2013-05-10-a-17.26.16.png

 

 

Capture-d-ecran-2013-05-10-a-17.55.07.png

 

 

Etape 5: Ca y est votre planche à photos est terminée, vous pouvez donc l'accrocher sur un mur ou la poser sur un meuble (dans mon cas elle trône fièrement à la tête de mon lit ^^) !

 

Capture-d-ecran-2013-05-10-a-17.04.32.png

 

Cette idée déco DIY vous a plu ? Un joli triptyque peut aussi être réalisé avec une planche positionnée à l'horizontal et simplement 3 photos joliment encadrées par du masking tape ... Ca vous inspire ? :)

 

Bon week-end à tous !

Repost 0
Published by pillapon - dans DIY
commenter cet article
22 janvier 2013 2 22 /01 /janvier /2013 11:54

Capture-d-ecran-2013-01-22-a-11.48.10.png

 

Hier c'était l'anniversaire de ma Mamita, ma grand-mère maternelle. J'aime bien la surprendre avec une jolie carte envoyée dans les temps, sauf que samedi dernier, quand j'ai voulu glisser la-dite carte dans une enveloppe, je me suis apperçue que je n'en avais pas de cette dimension => Ouuups. 

 

Ni une ni deux j'ai saisi deux feuilles blanches du stock de mon imprimante et mes jolis rouleaux de masking tape.

 

Capture d’écran 2013-01-10 à 11.37.51

 

Pour obtenir une enveloppe aux dimensions de la carte j'ai glissé cette dernière au centre des deux feuilles placées l'une sur l'autre (comme pour obtenir une seule feuille d'épaisseur plus importante). Et j'ai réalisé un pliage de ma feuille épaisse de façon à envelopper la carte : le bas de ma feuille blanche recouvrant ainsi le bord haut de la carte postale  tandis que le haut de ma feuille blanche (donc en dessous de la carte postale) soit distant de 4 cm du bord haut de la carte postale, afin de "créer" le revers triangle de l'enveloppe.

 

Capture-d-ecran-2013-01-22-a-20.19.34.png

 

Une fois ce pliage réalisé j'ai replié les bords droit et gauche de mon "enveloppe-feuille" vers l'intérieur afin de les adapter aux dimensions de la carte postale et de les rendre plus résistants. J'ai scotché (à base de scotch transparent) ce nouveau pliage et me suis attaquée au revers de l'enveloppe en ramenant les côtés de cette bande au bord haut de la carte postale, obtenant ainsi un revers triangle tronqué.

 

Pour maintenir ce pliage, j'ai utilisé une bande de masking tape rouge à pois blancs afin de fermer la partie haute du rectangle de l'enveloppe ainsi crée (bande horizontale) et en ai recouvert le revers triangle tronqué en le poursuivant sur l'arrière de l'enveloppe pour obtenir un effet visuel de revers triangle.

 

J'ai ensuite scotché (avec du scotch transparent) une petite feuille de couleur fuchsia format bloc notes sur le devant de l'enveloppe afin de déterminer l'emplacement de l'adresse.

 

Et voici le résultat ! :) Une jolie enveloppe, isn't it ?

 

Passez une belle journée ! 

Repost 0
Published by pillapon - dans DIY
commenter cet article
17 août 2012 5 17 /08 /août /2012 15:55

photo 1333

 

Bijour bijour, après une loooongue absence ( héhé le permis ça fait vraiment pousser des ailes ) me voici de retour avec mon dada de l'été : la confection de jolis bracelets tressés.

 

Matériel:

- une pince plate spéciale bricolage ( dans les 4€ )

- de la colle superglue ( environ 6€ )

- un mousqueton type porte-clefs, de préférence sans nickel ( 1,60€ l'unité )

- 2x1m de fil rond, peu importe le diamètre, de 2 couleurs différentes ( à partir de 0,60€ le mètre )   

 

          photo-1334.JPG  photo 1335 2  photo 1336

 

Etape 1 = préparation des fils 

 

Prenez vos deux fils de couleurs et munissez-vous du tube de superglue. Le but est de lier vos deux fils ensemble. Pour cela il suffit de les coller bout à bout à une extrémité afin d'obtenir un long fil bicolore de 2m. Je vous conseille de protéger votre espace de travail avec une ou deux feuilles de sopalin pour y déposer votre fil le temps que la colle fasse effet ( attendez 5 à 10 min avant de passer à la seconde étape ).

 

                                     photo 1396   photo-1397-copie-1.JPG

 

Etape 2 = noeud de départ 

 

Une fois que vos fils vous semblent correctement "soudés" c'est le moment de passer à la confection de la boucle d'accroche de votre bracelet et donc de réaliser un joli noeud ( comme sur l'image ci-dessus ) : pour cela je vous conseille d'aligner vos deux fils à côté l'un de l'autre avec le bout collé au centre et de faire une première boucle avec le fil de droite ( le fuchsia sur la photo ). Ensuite il suffit juste de passer avec l'autre fil ( le marron sur la photo ) une première fois dans la boucle puis de sortir pour y re-rentrer ( comme vous pouvez le voir sur la photo ). Une fois cet entremèlement réalisé vous n'avez qu'à faire glisser doucement le noeud de façon à laisser une boucle d'environ 3cm de diamètre avant de le serrer.

 

Etape 3 = technique du noeud serpent 

 

Le coup à prendre pour ce fameux noeud va juste consister à desserrer systématiquement la dernière boucle faite afin de pouvoir y passer le fil de la couleur opposée. Pas de panique je vous montre ça en images :

 

                photo-1398.JPG  photo-1399.JPG  photo-1400.JPG  photo-1401.JPG

 

1) Je desserre une des deux boucles de mon noeud de départ ( image 1 : boucle marron  )

2) Je prends le fil de la couleur opposée, je le passe sous le fil marron et je rentre dans la boucle marron par le haut ( image 2 : fil fuchsia dans boucle marron )

3) Je serre bien le noeud ainsi formé, puis je retourne mon "tissage" pour desserrer une boucle fuchsia du noeud que je viens de former ( de façon à ce que la boucle desserrée soit toujours sur votre droite ) et y insérer le fil marron et vice-versa jusqu'à la fin ( image 3 et 4 )

 

Etape 4 = je noue, tu noues, il noue ...

 

Continuez de former vos noeuds et de desserrer successivement une boucle de couleur différente, vous allez obtenir le fameux tissage "serpent" très joli. Suivant le diamètre du fil choisi cette étape peut durer plus ou moins longtemps. Une fois que la longueur vous semble bonne arrêtez-vous ( en prenant en compte les 3,5 cm du mousqueton que vous allez rajouter pour fermer la boucle ), enfilez le mousqueton et ajustez votre tissage en fonction ( défaites ou refaites des noeuds si besoin ).

 

Etape 5 = mise en place du mousqueton 

 

Pour finaliser notre création nous allons à nouveau avoir recours à la superglue et au sopalin. Mais avant la partie "soudure", nouons solidement le mousqueton :

 

                   photo 1402     photo 1403

 

1) Enfilez le mousqueton ( image 1 ) : pour désolidariser le mousqueton de son anneau de porte-clefs, munissez-vous de la pince plate ! 

2) Repassez les fils qui sortent du mousqueton dans l'espace entre le mousqueton et le dernier noeud ( image 2 )

 

                   photo 1404     photo 1405

 

3) Serrez bien de façon à ce qu'il n'y ait plus d'espace entre le mousqueton et le dernier noeud ( image 3 )

4) Faites deux noeuds simples à la suite, serrez de toutes vos forces et munissez-vous de la superglue de manière à encoller le double-noeud ainsi formé ( image 4 ). Attendez 10-15 min. Vérifiez que la colle soit devenue solide et coupez à ras-bord les fils qui dépassent. Et voilà, votre bracelet est terminé ! 

 

photo 1329 2

 

Edit : ILIIDI = I like it I do it

Edit 2 : Le premier bracelet ( le plus gros ) a été réalisé avec du fil de 3mm de diamètre tandis que l'autre a été réalisé avec un fil plus fin de l'ordre d'1mm de diamètre.

Repost 0
Published by pillapon - dans DIY
commenter cet article
19 juin 2012 2 19 /06 /juin /2012 00:12

photo-0894.jpgEn feuilletant Biba, un des nombreux magazines faisant partie intégrante de la razzia organisée que nous avons menée avec Cath dimanche dernier à Saint Jean Cap Ferrat, je suis tombée sur une tendance dont j'avais déjà eu vent il y a quelque temps via différents blog mode : le peigne fin tout simple détourné en parure bijoux. 

 

J'avais déjà craqué pour le tuto proposé par Coline pour customiser façon arty un peigne tout basic : link . La façon d'utiliser des rubans de toutes les couleurs m'avait tapé dans l'oeil car c'était enfin l'occasion d'aller farfouiller dans ma pochette à rubans prélevés sur nombre de pulls ou petites robes - vous savez les petits liens pour attacher le vêtement sur un cintre quand t'as une penderie de malade ( perso je ne suspends pas mes pulls ni mes hauts sur cintre, j'ai déjà du mal à faire tenir toutes mes robes sur la minuscule tringle ... ) - et d'ainsi créer en réutilisant ( un peu mon crédo ).

 

Bon j'ai quand même du me procurer un peigne tout fin, que j'ai choisi noir, classique. Il m'a coûté 1€ mais je pense qu'on peut sans soucis en trouver par lot pour un prix plus modéré. Mais à part ça j'ai voulu que ma création reste le moins onéreuse possible et ai donc puisé dans ma boîte à merveilles renfermant quelques perles de rocailles, swarovski et autres perles plus communes ou originales que j'avais délaissée depuis trop longtemps.

 

Et avec un peu de ruban vert émeraude, du fil noir, quelques perles de rocaille couleur mordoré et un peu de patience, voilà le résultat :

 

     photo-0890.JPG  photo-0893.JPG  photo 0892

 

Ca vous plaît ? Je vous explique comment faire ? :)

Alors place aux explications en images :

 

# Etape 1 = le matériel

 

      photo-0862.JPG  photo-0863.JPG  photo-0872-copie-1.jpg

Du ruban ( 50 cm suffisent ) - un peigne - 20 g de perles de rocailles - 1m de fil 

 

# Etape 2 = " l'enroulage du ruban autour du peigne "

 

      photo-0864.JPG  photo-0865.JPG  photo-0868.JPG

Alors. Ce tressage est tout simple, il vous suffit juste de faire un double-noeud pour commencer ( autour de la tranche épaisse du peigne en laissant un peu de ruban dépasser pour pouvoir le bloquer par le tissage - voir photo 1 - ) puis de passer le ruban dans les dents du peigne en respectant l'effet d'une sur deux ( voir photo 2 ) en faisant attention de bien remettre le ruban bien à plat à chaque passage afin d'éviter les fronces ou retournement. Puis une fois arrivé à l'autre extrémité repassez votre ruban dans la dernière boucle arrière formée et faites à nouveau un double-noeud à cet endroit et enfilez le reste du ruban dans les autres boucles arrières.

 

# Etape 3 = L'enfilage de perles ( ma touche perso )

 

photo 0871      photo 0874  

On va procéder exactement de la même manière que pour le ruban. Sauf qu'on va combler les " vides " ou dents que le ruban a sauté pour donner un motif zig-zag équilibré. Commencez par découper 1m de fil que vous allez ensuite doubler ( couper votre fil de 1m en 2 fils de 50 cm que vous assemblez - pour que cela soit plus résistant - ) et faites un double noeud ( voire triple ) pour débuter. Glissez ce fil noué dans une des boucles arrières du ruban et faites un double-noeud autour du ruban pour fixer votre fil. Enfilez ensuite vos perles dans le fil doublé en entourant de la même manière que pour le ruban la branche épaisse du peigne ( astuce : arrêtez-vous au nombre de perles suffisant pour former la boucle arrivant jusqu'à la dent du peigne et passez le fil dans la dent avant de renfiler des perles et vice-versa, ce sera plus facile que de faire passer les perles avec le fil entre les dents du peigne après ) en sautant bien les dents enrubannées ( et remplissant donc les fameux vides ). Une fois arrivé à l'extrémité du peigne faites un triple noeud pour bloquer vos perles et, de la même façon que vous avez débuté, faites un double noeud en glissant le fil dans la boucle de ruban arrière la plus proche.

Coupez les petits fils qui dépassent et voilà, vous avez terminé ! 

 

Je vous invite à aller regarder la vidéo faite par Coline si mes explications vous paraissent un peu farfelues. D'ailleurs voici la création qu'elle propose :

 

Image-1-copie-1.png  

 

Voilà, j'espère que ce premier "tuto" ( n'ayons pas peur des grands mots ) vous a plu, n'hésitez pas à me faire part de vos remarques ou difficultés dans vos commentaires. Pour ma part j'ai bien adopté ce petit peigne à l'allure baroque et suis raide dingue de l'utilisation comme " fixeur de chignon à l'arrache ". J'enroule juste mes cheveux en un chignon et le glisse dedans, bloquant ainsi l'ensemble dans un style très artistique ... ;) 

 

photo 0899

 

Repost 0
Published by pillapon - dans DIY
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de pillapon
  • Le blog de pillapon
  • : Articles sur la vie, réactions, poèmes, expériences personnelles
  • Contact

Texte Libre

Recherche