Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 octobre 2011 7 09 /10 /octobre /2011 12:12

Image 16-copie-2Hier je me suis levée avant l'aurore. Les néons de la rue saupoudraient encore de nuances rouges le manteau sombre de la nuit. Je me frottais les yeux, mettais à bouillir de l'eau sous le regard étonné de mon chat. J'avais vérifié le contenu de mon sac ; la pochette bleue, la grosse enveloppe en papier kraft, les 3 cahiers, mon agenda, un dictionnaire, une calculatrice et ma trousse. J'étais parée. Pourtant en refaisant mon lit mes mains tremblèrent un peu, sous l'effet de la fatigue sûrement, entremêlée d'une pointe d'appréhension.

 

Car hier je m'apprêtais à donner mon premier cours. J'avais trouvé l'annonce sur internet et aussitôt contacté la personne. Remettre à niveau une jeune fille de 13 ans en maths et français. Je lui avais composé deux tests  afin d'avoir une première idée de ses difficultés. J'avais couru à ma librairie, vendredi à la sortie des cours, et fouiné dans le rayon collège à la recherche de bons bouquins. J'avais trouvé de bons conseils et étais repartie avec 3 livres sous le bras. Toute ma soirée y était passée. J'étais fière du résultat.

 

Pourtant mon petit coeur battait la chamade alors que je sortais de chez moi, empruntant la rue déserte qui me menait au tram. La traversée du pont me rappela que l'hiver n'était plus si loin, et j'enfonçai plus profondément mes poings dans les poches de la petite veste doublée que j'avais, juste par précaution, associée à mon tee-shirt blanc. Mais l'aurore naissait et embellissait tout ce qu'elle touchait ; j'eus donc droit à un superbe dégradé de rose-bleu-violet sur la colline d'en face, juste le décors parfait pour ce vieux clocher d'église que je n'avais, au préalable, jamais remarqué.

 

Le tram n'était pas bondé et tous ses passagers restaient dans leurs rêves à peine quittés. Le jour s'était finalement levé alors que je descendais à la bonne station. Je farfouillais dans mon sac à la recherche du plan établi sur google hier soir, et m'orientais tant bien que mal vers la bonne direction, frissonnant sous l'atmosphère toujours fraîche de ce début de journée. Et j'ai marché, marché, marché. Jusqu'à l'endroit indiqué. Un coup de téléphone, une voix échappée d'une fenêtre du 3° étage, j'ai sursauté avant d'entendre le déclic de la grosse porte cochère bleu tendre devant laquelle je me tenais.

 

Et le reste fût ... parfait. Mon élève était consciencieuse et appliquée et je ne vis même pas passer les deux heures que durèrent l'évaluation. Je me sentais à l'aise dans ce nouveau rôle, recherchant toujours plus d'exemples éloquents, encourageant et félicitant sans retenue, nouant déjà des liens avec cette nouvelle petite personne qui se trouvait une place sous mon aile. Et c'est le coeur joyeux que je parcourais le trajet du retour, délestée du soucis qui entoure toutes les premières fois, serrant contre moi mon gros sac. Ma bouche donnait des sourires à tout-va et malgré la brume de fatigue accumulée, je me sentais capable de tout. 

 

Je profitais donc de ce sursaut de vitalité pour me rendre à la salle de sport et y suivi un très bon cours de bodybalance. Mes muscles se réveillèrent un à un et mon plaisir fût total lorsque pendant les 5 dernières minutes du cours le prof nous installa dans une ambiance de relaxation. Dans une posture de lotus, allongée sur le sol, les bras au-dessus de la tête, je fermai les yeux et m'oubliai complètement. Seule la voix du prof me parvenait, lointaine, alors que tout mon corps se détendait et mon esprit s'échappait ... dans le néant. Je ne pensais plus à rien. Quel délice ! 

 

Plus tard dans la journée je connu une autre grande joie. Je décidais, pour me récompenser, de faire quelques dépôt-vente, mon passe-temps favori et commençai ma tournée par une nouveauté. Une caverne d'Ali Baba emplie de meubles en tous genres, de vêtements, sacs, bijoux et autres curiosités. Mes mains caressèrent une flopée de tissus différents, fouillant à la découverte de trésors insoupçonnés. Et c'est alors que je la vis. Ou la sentis d'abord. Une robe en soie sauvage, avec des motifs bucoliques mais surtout, surtout, une parure de strass et paillettes dorés cintrant le buste. Je décidai de la passer, sous les yeux étonnés de la vendeuse et des quelques personnes présentes, et revins sous une salve de compliments. Je trouvai alors un grand miroir et ne me lassai pas de m'y contempler. Les tons chauds mordorés de la robe se mariaient à plaisir avec la couleur de mes cheveux. Et sa coupe toute simple permettait cette douce avalanche de joyaux ornant ma poitrine. Le col était fermé de deux petits boutons nacrés et dévoilait dans une fente gracieuse le haut de mon dos. J'essayai d'autres tenues tout aussi spectaculaires mais aucune ne retint autant mon attention que celle-ci. Le jeu étant de se faire plaisir à essayer sans forcément acheter, je délaissai bientôt cette beauté pour parcourir d'autres boutiques.

Mais mon après-midi fût fructueux pour mon porte-monnaie. J'étais fatiguée aussi et ne cherchais pas le plaisir de dégainer la carte bleue. Juste celui d'essayer, de se voir dans toutes une floppée de tenues différentes. D'aimer son corps et de le connaître aussi. Je rentrais donc chez moi sans nouveau sachet plastique à mon bras mais rassasiée de découvertes, avec dans les yeux ce souvenir de cette robe à paillettes ...

 

" Respirez profondément ; inspirez par le nez et soufflez par la bouche. Détendez-vous, faites que votre corps s'unisse au sol. Evadez-vous. Maintenant, redressez-vous. Les jambes croisées chauffez vos paumes de mains l'une contre l'autre. Puis placez-les juste sous votre poitrine. Ressentez la VIE qui est en vous. Ressentez votre vie. "

 

" Excusez-moi mademoiselle, puis-je vous demander d'où vient votre veste ? Elle est vraiment superbe."

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by pillapon - dans Mode
commenter cet article

commentaires

pillapon 23/10/2011 13:16


Rhooo merci la puce !
ça fait vraiment chaud au coeur un commentaire comme le tien


Sophie 22/10/2011 19:13


Superbe récit ! Un style époustouflant !
J'espère que tu vas bien ! ;)
bisous


Présentation

  • : Le blog de pillapon
  • Le blog de pillapon
  • : Articles sur la vie, réactions, poèmes, expériences personnelles
  • Contact

Texte Libre

Recherche