Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 octobre 2011 7 02 /10 /octobre /2011 19:34

DSC_0586.JPG

 

Alors que mon individualisme reprenait le dessus en prévision de cette nouvelle année scolaire loin de ceux qui m'entourent j'ai été rattrapée par un sourire de nouveau-né.

 

6 semaines, des mini boucles ornant déjà sa toute petite tête, il était là, tout près de moi, endormi les bras au-dessus de sa tête comme figés dans un étirement pour grandir plus vite, dans un couffin fait de tissu et d'osier. Je n'avais même pas eu le temps de m'attendrir qu'une petite tête blonde bondissait tout autour de moi pour me détourner du trésor tant convoité par les adultes de passage. Une petite queue de cheval finissant en 3 anglaises parfaitement formées, deux grands yeux bleus, un petit nez coquin et une bouche infatigable qui m'assaillait de " pourquoi ? ". 

 

Une émotion. Aors que je redécouvrais La petite sirène, 10 ans après mon dernier visionnage, avec blottie contre moi une petite âme qui ne trouvait pas " gentille la vilaine sorcière noire ". D'ailleurs, une fois atteinte la durée limite de visionnage prédéfinie par l'ordre parental, j'ai mis le dessin animé sur pause. Pour pouvoir le reprendre une fois la petite couchée. 

 

Une avalanche de bisous. " Encore un bisou Camille, et un bisou de maman et de papa aussi ". Et des caresses. Des vagues de caresses sur son front tout doux. Un chuchotement dans mon oreille alors que je m'en allais enfin. " Et maintenant tu vas partir, mais tu vas revenir, t'es plus en vacances maintenant ". Un rire.

 

Une fois la porte de la chambre à coucher refermée, je suis retournée m'installer sur le grand canapé. Tout en surveillant de l'oeil le sommeil de ce si tout petit bébé. Et c'est alors que doucement deux petits yeux se sont réveillés. Ils m'ont dévisagé, lentement, entre deux clignements de paupière, pour se figer sur un point fixe quelque part entre ma bouche et mon nez. Je l'ai soulevé, maintenant sa petite tête d'une main et tout son corps de l'autre et nous nous sommes découvert pendant un long moment.

 

J'ai gazouillé. Il souriait. De grands, beaux, francs sourires. Les plus beaux sourires qu'il m'ait été donnés de voir. Ou plutôt recevoir. Car bien plus qu'une imitation, je ressentais toute la communication qui passait par ce lien de douceur, cet étirement d'une toute petite commissure, une micro-mini lèvre toute chou. 

 

Cette rencontre a été magique. J'ai presque été émue aux larmes de ressentir cette si petite vie entre mes mains et de la voir me sourire tout de suite, si confiante, si fragile comme si elle lisait en moi tout ce que je ne pourrai jamais dire avec des mots. J'ai aimé changer cette première couche dans notre histoire à tous les deux, ce premier bib' goulûment avalé, cette étreinte pour accompagner le premier rôt, cette première tâche de lait sur ma manche en cadeau, cette odeur de bébé sur ma peau.

 

Cette soirée m'a rapprochée, indéniablement, des heureux parents. J'ai senti toute leur confiance et même leur amour parental m'envelopper et m'intégrer dans ce si doux cocon familial. Et j'en ai été émue. Je n'avais jamais ,depuis plus de 12 ans maintenant, eu l'occasion de m'occuper d'un nouveau-né. Et Ils ne l'avaient encore jamais fait garder.

 

Je suis rentrée chez moi des étoiles dans les yeux, avec au ventre une énergie à déplacer des montagnes. Je me suis endormie, après avoir étanché cette soif d'action, dans un soupir de satisfaction. Ma journée du lendemain fût encore bien remplie mais une autre belle surprise m'attendait en rentrant chez moi. Une nouvelle familiale. Un email rempli d'amour annonçant l'arrivée d'un heureux événement. J'ai dévoré des yeux les photos des deux héros et ait eu la larme à l'oeil, débordement lacrymal du trop plein d'amour de mon coeur, en découvrant le regard groggy mais passionné de ma cousine envelopper son tout nouveau nouveau-né. Alors ça y est, un petit Victor est né.

 

Et la petite Sirène c'est toujours aussi chouette ;)

Partager cet article

Repost 0
Published by pillapon - dans Récits
commenter cet article

commentaires

Marianne 03/10/2011 00:57


Et moi de sentir les larmes au bord des yeux, parce que de telles nouvelles me font toujours cet effet, mais aussi parce que tu décris si bien ce que je peux ressentir au contact de nourrisson...:)


Présentation

  • : Le blog de pillapon
  • Le blog de pillapon
  • : Articles sur la vie, réactions, poèmes, expériences personnelles
  • Contact

Texte Libre

Recherche