Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 octobre 2012 1 29 /10 /octobre /2012 19:24

Capture d’écran 2012-10-29 à 20.28.01

 

Ce week-end je me suis échappée.

 

Vendredi sous la pluie battante, j'ai sauté dans un TER à la nuit tombée, direction Massilia. 

 

Bon. C'était sans compter la foudre qui allait quelques minutes après le départ tomber sur l'un des wagons et qui allait de ce fait transformer un voyage "raisonnable" de 3h en un bad trip de plus de 5h, affrontant le froid, la pluie et les silences radio d'une SNCF fidèle à sa réputation. 

 

Mais heureusement il y avait les copines et on a beau dire du mal de ces moments-là, on se rend compte bien souvent après qu'en fait ce sont justement ceux qui nous rapprochent. On a beaucoup parlé, rit et échangé nos grands malheurs et petits bonheurs de stagiaires ortho et même si j'avais les converse+chaussettes trempées jusqu'à la moëlle franchement c'était chouette.

 

Elles m'ont abandonné sur le quai de la gare de Toulon mais les dernières 45 min du voyage sont passées vite. Maman et Louise m'attendaient, sous le grand tableau d'affichage des départs et arrivées de la gare Saint Charles à minuit passé, emmitouflées dans de généreuses doudounes. Une fois dans la voiture je me suis fait dorloter comme ça fait bien plaisir, une petite serviette de toilette et une paire de chaussures + chaussettes sèches n'attendant que mes pieds. La pluie a rythmé notre progression jusqu'au pied de la Sainte Victoire, Loulou dormait couchée sur la banquette arrière. Puis le silence rassurant de la maison familiale, l'odeur des chiens qui réveillés dans leur premier sommeil viennent gentiment me faire la fête, deux-trois bisous de bonne nuit, et la chaleur du pool-house. 

 

Je me suis endormie comme une masse, ravie de trouver un lit bien chaud et protecteur. 

 

La journée du samedi fût une kyrielle de souvenirs d'enfance : dégustation de crêpe au nutella sur un Cours Mirabeau glacial, petit tour de boutiques de filles avec les jujus et détour par Rocchietta en quête de nouveaux poissons pour le grand aquarium du salon. Mais tout ce week-end pourrait se résumer en :

 

J'ai aimé la fierté de maman me présentant son nouveau petit bolide, sorte de it voiture : petite citadine beige avec intérieur cuir et décapotable. 

 

J'ai aimé les détails mode de mes petits monstres : baskets à talons compensés et jeans-leggins leur assurant des jambes de moustique interminables.

 

J'ai aimé saisir le sourire de papa devant tous ces aquariums et la variété de leurs occupants.

 

J'ai aimé sentir que les coeurs de mon frère et ma soeur étaient sur les rails de belles histoires. Chacun la sienne mais leur première vraie de vraie. Et j'ai trouvé ça beau, et ça m'a réchauffé le mien ( de coeur ).

 

J'ai aimé la pause câlin avec ma chienne Victoire, quand je me suis incrustée sur son tapis samedi matin alors qu'elle somnolait et que j'étais encore en pyjama, ma tête contre la sienne et nos pattes entremêlées, sentir sa respiration sous ma poitrine et le plaisir que ce câlin lui procurait. J'ai eu envie que ce moment ne s'arrête jamais, comme son existence que je sais de mois en mois plus précaire. J'ai pensé à Nouchka, sa mère, et à la douleur qu'on ressent quand ces belles et fidèles âmes nous quittent. Alors je l'ai serré encore plus fort dans mes bras et j'ai comme toujours senti qu'elle comprenait ce à quoi je pensais en croisant ses beaux yeux noirs un brin mélancoliques.

 

J'ai aimé avoir été un peu obligée de faire une pause internet pour profiter pleinement du moment présent, même si les autres membres de la famille vivaient leur vie comme d'habitude. J'ai aimé le fou-rire général qui nous a tous secoué à table alors que nous évoquions les non-dits de notre grande famille et le plaisir que j'avais à leur expliquer les nouvelles expériences que je vivais.

 

J'ai aimé décider dimanche matin de me rendre au salon où exposait Jocelyne et de l'avoir rencontrée avec mes soeurs et maman, toutes les quatre sous le charme de ses créations. Sa gentillesse et la simplicité de son âme qui transparaît via ses bijoux m'ont tout de suite sauté aux yeux et j'ai aimé ce moment passé à l'écouter me raconter son parcours et donc un peu sa vie, comme si je l'interviewais, les yeux attirés par son stand si gourmand. J'ai aimé la fraîcheur et le bonheur de ce moment, cette rencontre favorisée par le bouche à oreille et la magie d'internet. Mais j'ai surtout aimé sa générosité et le plaisir de toucher autrement qu'avec les yeux ses créations incroyables. 

 

Et j'ai aimé cette réflexion de l'une des jujus dans la voiture sur le trajet du retour, un peu surprise de m'avoir découverte sous un nouveau jour, concernant ma voix lorsque je parlais à Jocelyne qui n'était pas comme d'habitude. "Un peu plus aiguë et douce aussi, vraiment bizarre" s'est elle exprimée avec une moue parlante et ça m'a fait rire.

 

Bref j'ai aimé ce week-end éclair qui nous fait juste profiter des bonnes choses sans en abuser. Et je trouve ça parfait.

Partager cet article

Repost 0
Published by pillapon - dans Récits
commenter cet article

commentaires

Jocelyne 30/10/2012 10:39

Quelle joie de faire ta connaissance sur mon stand un peu triste sans les visiteurs attendus !!
Je te remercie pour tes jolis mots me concernant ... ça me touche énormément !!
Et merci aussi à Laëtitia (je peux maintenant mettre un visage sur la "bouche" qui nous a permis de nous rencontrer !!
Bises à toutes les deux et à bientôt !! ;)

pillapon 29/10/2012 21:09

Rhooo merci Laëti tu es vraiment trop chou

Laëtitia 29/10/2012 21:01

Mouhaha, c'est moi la bouche et toi l'oreille, de cette superbe créatrice ... :)

Et même si tu m'as raconté tout ça dans le train, ce talent pour écrire est vraiment impressionnant ... ;) J'ai eu quelques frissons ! Notamment au passage sur tes chiennes ... Ca me fais penser à
mon Saxo disparu bien trop tôt ... :'(

pillapon 29/10/2012 20:57

Merci Dorine pour ce commentaire ! :) Oh oui ces moments-là sont vraiment magiques et ce genre de câlin me manque énormément ...

Dorine 29/10/2012 20:51

Ton paragraphe sur ta chienne Victoire m'a émue et m'a fait pensée à mon chouchou qui me manque tellement ... Ces moments sont magiques.

Présentation

  • : Le blog de pillapon
  • Le blog de pillapon
  • : Articles sur la vie, réactions, poèmes, expériences personnelles
  • Contact

Texte Libre

Recherche