Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 avril 2011 4 21 /04 /avril /2011 22:31

Image-12-copie-1.png

 

Saint Antonin. 16h30. Une petite robe noire, mes cheveux relevés en un gros chignon, me voilà prête à partir à l'aventure. Un dernier coup d'oeil dans la glace, un pschitt d'eau de chanel et je m'évade de la maison familiale. La route traversée, j'attends. 5-10-20 minutes. Le bus se fait attendre, je m'impatiente, agacée d'être dévisagée par tous ces vacanciers en voiture. Le voilà enfin.

 

Cours Mirabeau. 17h. Mes grosses lunettes de mouche sur le nez, je textote devant Monoprix. La voici. Je la reconnais entre toutes et tous. La simplicité même, beauté naturelle intemporelle. Sourires. On se retrouve en riant. Une mamie masquée nous fait nous esclaffer avant que l'on trouve refuge dans un café. Et là, le temps s'arrête. Une brise légère nous surprend après l'intervention vitaminée du barman peu aimable. Paroles, rires, récits. " Et les zamours ? ", " Et tu es où maintenant ? ", " Et tu fais quoi ? ", " Et après tu te vois dans quoi ? ". Elle verse son coca, pardon Pepsi ;), tandis que je me jette sur mon jus de raisin. Et c'est reparti. il faut dire que 3 ans ça laisse des choses à raconter. L'après bac ou l'errance, les déceptions amoureuses ou amicales, les choix qu'on se retrouve à faire. Chassées par deux individus à clope ( j'ai développé une quinte de toux ridicule à leur satanée fumée ) nous nous sommes retrouvées à errer dans les rues d'Aix, plus intéressées par nos vies à raconter que par les vitrines des magasins. Une fontaine nous a offert notre dernier point de chute, avant que, limitées par nos derniers bus, nous battions retraite vers la Rotonde.

 

Route Cézanne. 19h30. Tandis que le bus me ramène sagement vers le domicile familial je repense à ces retrouvailles. Le plaisir de retrouver une complicité mise en veille pendant 3 ans. La frustration, même, que le temps ait passé si vite, qu'on ait pas pu tout se dire ni même pu rester encore quelques heures à bavarder tranquillement. Mais tout ceci nous pousse à vite remettre ça, aux prochaines vacances, qui seront bientôt là. En espérant que, la prochaine fois, nous serons moins dérangées dans nos papotages par des hurluberlus échappés de Montperrin ! ;)

 

Partager cet article

Repost 0
Published by pillapon - dans Love
commenter cet article

commentaires

Marianne 28/04/2011 07:15


Qu'ils sont doux ces moments !


Marine 22/04/2011 15:16


L'amitié est intemporelle et ton texte me l'a rappelé... Continue d'écrire, je guette chaque jour (ou presque ^^) un nouvel article. A Mardi!


So 22/04/2011 13:46


Montée dans une camionnette, que je ne saurais qualifier de bus, des pensées similaires que je n'ai pas le courage d'écrire... mais de suivre les tiennes, sous cette si belle plume, sera un plaisir
;)


Présentation

  • : Le blog de pillapon
  • Le blog de pillapon
  • : Articles sur la vie, réactions, poèmes, expériences personnelles
  • Contact

Texte Libre

Recherche