Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 octobre 2012 3 03 /10 /octobre /2012 08:00

Image 2-copie-14

 

" - Nan mais regardez-les, assis en terrasse devant leur bière du matin au soir, à siffler les filles qui passent tout en leur dégainant un commentaire déplacé.

- Oui c'est vrai, il n'y a souvent que des hommes dans ce café.

- C'est parce qu'ils refusent de servir les femmes, on y est même interdites d'accès ! Moi la dernière fois je leur ai dit d'arrêter leurs conneries, parce qu'on est en France ici et qu'il y a des lois qu'il faut respecter.

- Ah ? Moi la dernière fois je devais attendre quelqu'un à la gare alors j'y suis entrée pour prendre un café. Bien sûr j'étais mal à l'aise car ils étaient tous là à me regarder mais on ne m'a rien dit et je suis restée le temps de finir ma consommation. 

- C'est sûrement parce que vous êtes blanche, ils ont rien osé vous dire directement. Mais moi ces mecs-là ils me dégoûtent. Passer leur journée au bar en attendant que le RSA leur tombe tout cuit dans le bec. Moi je dis la France elle nous accueille alors le minimum qu'on puisse faire c'est de la respecter.

- C'est sûr.

- Nan parce qu'eux, là, ils parlent de racisme et de manque de respect mais c'est eux qui se foutent de la France ! Ils ne pensent qu'à profiter du système et ne rien faire de toute la journée. Moi je dis, la France il faut la respecter. Ca me révolte les gens comme ça qui salissent l'image des immigrés et donnent raison au zêle de LePen. Je le dis et pourtant hein, je suis loin d'être blanche ! ( rires ) "

 

Hier j'ai été témoin de cette conversation entre deux usagères du bus alors que je rentrais de mon périple gynécologique dans les quartiers environnant la gare de Nice. 

J'ai fait deux-trois agences immobilières pour rapporter une petite étude du marché à mes parents et je suis restée au coeur du sujet :

 

" - Ben dans votre budget j'ai pas grand chose. Dans le centre-centre de Nice j'entends. Hein. Bon bien sûr si vous allez vers des quartiers, pas très éloignés de Jean Médecin, mais proches de la gare vous allez trouver des biens à des prix plus intéressants. Mais il faut pouvoir composer avec le côté ... "populaire" de ces quartiers. Enfin c'est le cas pour le moment mais vous savez ces quartiers-là sont étiquetés "en devenir" et dans quelques années, le centre s'étant forcément étendu, ils deviendront beaucoup plus côtés et le niveau de la population augmentera de ce fait. C'est peut-être même le meilleur investissement sur la durée que l'on puisse faire, que d'acheter dans ces quartiers. Bon bien sûr il faut pouvoir y vivre le temps que le changement suive. Mais vous venez d'où vous ? De Pasteur ? Ah oui, donc vous avez l'habitude ... "

 

Et encore, je vous épargne les haussements de sourcils et les grimaces du bout des lèvres.

 

En sortant de cette agence je suis montée dans le tram et une belle jeune fille voilée m'a fait avec un grand sourire une place à côté d'elle. En arrivant au terminus j'ai traversé le fameux Pont René Coty qui sépare mon chez-moi du Leclerc et j'ai salué des ouvriers qui entamaient leur pose déjeuner d'un bonjour amical, auquel ils ont gaiement répondu. Sans commentaire déplacé ou petit sifflement.

 

Plus tard alors que je récupérais à l'école les enfants métisses que je garde régulièrement, une maman black m'a accostée et demandé avec un beau sourire dévoilant ses dents blanches, ce que je mettais sur la peau de ma fille qui sortait apparemment d'une attaque ciblée de varicelle. J'ai ri en expliquant que je ne le savais pas mais que je demanderai à sa maman car je n'étais que la baby-sitter.

 

Encore plus tard, après avoir confié mes deux petits monstres aux soins de leurs (vrais ) parents, j'attendais le bus quand une femme voilée est arrivée essoufflée à l'arrêt, tentant de déchiffrer les horaires. Je lui ai proposé de regarder sur mon application à quelle heure était son prochain bus et elle m'a remerciée chaleureusement, s'asseyant à côté de moi et me confiant qu'elle avait mis des talons sous sa longue jupe et que, punaise, qu'est-ce que c'était du sport que de courir toute la journée avec ça aux pieds ! Nous avons ri ensemble et son bus est arrivé.

 

Je crois que cet article n'a pas besoin de déclaration ni de conclusion.

Mais mon plus beau moment de la journée et la preuve de cet enrichissement quotidien et culturel qu'est pour moi la mixité sociale, fut cette conversation alors que je me rendais en cours :

 

En sortant de chez moi un peu pressée pour aller en cours je suis tombée sur trois petits vieux marocains, avec qui je discute un peu parfois, mon bonjour quotidien entraînant souvent quelques commentaires sur le temps ou les travaux dans le quartier, qui étaient en train de charger le coffre d'une voiture. L'un d'entre eux m'a alors arrêtée juste une seconde avec toute la lumière de ces origines peinte sur son visage ambré :

 

" - Excusez-moi mademoiselle, mais vous savez ce que j'aime vraiment chez vous ? 

- Heu non ...

- Devinez ! 

- Je ne sais pas, vraiment.

- C'est que vous avez toujours le sourire. Toujours ce sourire qui éclaire notre rue. Alors merci mademoiselle. "

 

Je crois que c'est mal barré mon histoire de potentiel déménagement. J'ai Pasteur dans la peau. Ouep, désolée ma p'tite dame.

Partager cet article

Repost 0
Published by pillapon - dans Sujet de discussion
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pillapon
  • Le blog de pillapon
  • : Articles sur la vie, réactions, poèmes, expériences personnelles
  • Contact

Texte Libre

Recherche