Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juillet 2011 1 04 /07 /juillet /2011 18:25

Image 11-copie-1Des gouttes ruissellent le long de ma colonne vertébrale. Mes cheveux libérés du joug du sèche cheveux depuis 2 semaines se répartissent gaiement sur mes épaules légèrement halées. Les clapotis de la piscine se joignent au dernier chant des cigales. Le ciel gronde et menace à tout moment de venir noyer ce paradis où je suis venue m'évader.

 

Assise en tailleur sur les planches encore chaudes de la terrasse, je frissonne au contact du vent sur ma peau. Mon quotidien s'est accéléré avec les prémisses de l'été. Mariages, périples, conduite, ménage, rendez-vous, lectures, sieste aussi, escapades, obligations. Les journées de plus en plus chaudes m'ont plongé dans une douce léthargie dont je devais vite sortir pour nettoyer toutes les vitres de la maison ou accompagner ma mère en voiture. Et je ne vais pas vous mentir, bien que le temps semble passer à 100 à l'heure, certaines minutes furent très longues et engendrèrent quelques larmes sur mes joues. Cela m'a fait comprendre qu'il ne faut pas rester assise sur ses lauriers et qu'au lieu de broyer du noir pour pas grand chose en vérité je devais plus que jamais positiver. Je passe donc mon permis lundi prochain. Une semaine pour réussir ce qui me fait encore trembler. Pourtant plus les kilomètres s'accumulent et plus ma conduite s'assouplit et mes craintes s'enfuient. Mais reste encore l'appréhension de coups tordus d'un moniteur assez vicieux qui me tétanisent plus encore que l'examen final.

 

Mes mains se lovent autour de mon cou. La chaleur que j'y trouve me rassure et me pousse à ne pas laisser prise au stress. Des notes de piano se courent après dans une cavalcade musicale qui me parvient de la maison. Et oui, il y a eux aussi. Ma famille. Les câlins d'Aliçou pour sécher mes larmes amères, les blagues de Loulou, le sourire de Marie, les histoires de P-A, les travaux en équipes organisés à la va-vite par papa, le soutien de maman, tout l'amour de Nico, ce prince charmant auquel il me suffit seulement de laisser deviner mon chagrin pour le voir aussitôt débarquer me remettre les idées en place, les facéties et autres léchouilles de Falbala, les grands yeux plein de douceur de Victoire, et les ronrons de Mimi qui vient parfois jusqu'à me rejoindre la nuit en miaulant à ma fenêtre.

 

Voici donc mon retour, un peu timide, entre deux trajets à Aix et mes petits tracas du quotidien. A demain ! ;)

Partager cet article

Repost 0
Published by pillapon - dans Récits
commenter cet article

commentaires

So 06/07/2011 20:02


Je croiserai les doigts pour toi lundi prochain alors ! ;) et ne t'inquiètes pas, dis toi que c'est comme une leçon de conduite habituelle et tout se passera bien ! J'espère qu'on aura l'occasion
de se voir bientot ! Bisous


Présentation

  • : Le blog de pillapon
  • Le blog de pillapon
  • : Articles sur la vie, réactions, poèmes, expériences personnelles
  • Contact

Texte Libre

Recherche