Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 21:35

Image 4" J'ai envie de faire pipi Camille ". La robe blanche vaporeuse ( et volumineuse ) est remontée, nécessitant la présence de deux personnes dans l'étroite cabine des WC. Ses boucles blondes sont trempées par la sueur et un maquillage de BN entoure sa frimousse. Ses petites mains dodues sont toutes collantes des bonbons dévorés. Vous aurez compris que ce n'est pas de la mariée que je voulais parler ;) mais de sa petite demoiselle d'honneur, bien encombrée par tout ce taffetas de cérémonie.

 

Lors de cette petite commission, elle me sourie, les joues toutes rouges d'émotion ou d'un trop plein d'activité. Ses petits yeux se plissent et, coquine, elle me chuchote un " caca boudin " avant d'éclater de rire. La chose étant réalisée, elle tente de se hisser sur le couvercle des WC afin de tirer elle-même la chasse comme elle a pour habitude de le faire à la maison. Mais la baleine de sa robe la retient au sol et elle perd l'équilibre dans mes bras. 

 

Hissée jusqu'à la grande vasque étincelante de blancheur, elle trempe ses mains sous l'eau fraîche et j'en profite pour la débarbouiller. Le jeu lui plaît beaucoup : " A toi maintenant ! ". Nous sortons enivrées des toilettes qui ne sont plus aussi nettes qu'à notre arrivée.

 

La soirée bat son plein mais c'est dans mes bras qu'elle vient se réfugier. Le sommeil, difficilement repoussé, n'est pas loin de la faucher. Lovée contre moi, doudou vache à ses côtés, elle semble surveiller sagement les frivolités de ses parents. Et en effet c'est le moment de la mise aux enchères de la jarretière de la mariée ;). Les yeux se ferment doucement tandis que mes doigts remettent en place ses petites boucles folles. Elle sursaute parfois lorsque le tumulte vient à nous bousculer mais s'empresse aussitôt de s'enfoncer un peu plus dans cette étreinte. J'aime sentir son souffle apaisé sur ma peau et son poids qui s'alourdit sous le sommeil. Je la confie à regrets, une fois endormie, à ses grand-parents qui vont la choyer le temps de la lune de miel. A mon tour fatiguée, happée par l'air frais du samedi soir et foulant aux pieds des confettis multicolores, je rentre chez moi une autre petite personne endormie, qui en ce moment fait des galipettes sur mon lit.

 

Et à toutes ses petites âmes confiantes je souris.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by pillapon - dans Récits
commenter cet article

commentaires

Julianne 02/03/2011 16:31


coucou ma ptite camille,
Très joli blog, on retrouve avec plaisir tes beaux textes...
merci pour ça,
à bientot


Présentation

  • : Le blog de pillapon
  • Le blog de pillapon
  • : Articles sur la vie, réactions, poèmes, expériences personnelles
  • Contact

Texte Libre

Recherche