Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 novembre 2012 6 10 /11 /novembre /2012 16:48

Capture-d-ecran-2012-11-10-a-17.13.58.png

 

Le fauteuil molletonné de la grande salle de cinéma a disparu. La pluie s'est arrêtée. Le temps reste gris et nous enveloppe de sa torpeur. J'entends les battements de mon coeur dans la réalité qui m'entoure. Mes gestes sont comme ralentis quand je replace mes cheveux dans mon écharpe grise. Je marche sur du coton. Le trottoir est de coton, le ciel est de coton, les gens sont de coton, mes mots sont cotonneux.

 

Elle est là, à mes côtés. On rit, on se regarde, on parle aussi. Nos phrases sont éphémères contrairement aux émotions qui nous enserrent le ventre. Seules les couleurs de nos parapluies nous opposent, le reste nous lie l'une à l'autre, indéniablement. J'ai envie de pleurer ou de rire. J'ai vu la vie en avance rapide, puis en retour arrière et maintenant le temps s'est arrêté. J'ai dans mon sac un appareil photo mais je n'ai pas osé. Mes yeux sont encore happés par la magie des images projetées. J'ai du mal à penser à autre chose, à me séparer d'elle, cette héroïne dont je partage le prénom.

 

J'ai la joue posée sur la tête de mon chat. J'entends son ronronnement bourdonner à mes oreilles, je sens la vibration résonner dans ma tête. Elle se frotte contre mon nez et se replace tendrement sous ma joue. Comme si elle supportait ma manière d'être, un brin mélancolique, un peu impulsive. 

 

Je repense à mon rêve de la nuit. Et j'appose mes mains sur ce ventre dont la magie m'étourdit. La lampe du bureau m'éblouit, je me réfugie dans la contemplation de la lente progression nébuleuse. Grise, comme du coton. Mes idées sont de coton. Le même genre que celui dont je me suis servi pour nettoyer le cuir abîmé de mon portefeuille. Sans l'odeur de rose du lait démaquillant dont je l'avais paré. Rose comme le nom de mes désirs. Un édredon rayé rose et blanc, une couette fleurie, un oreiller parme orné d'un papillon.

 

Je suis tombée dans la peau de Camille et je dois redoubler d'efforts pour m'en délivrer et pouvoir passer à autre chose, juste reprendre le cours de mon samedi après-midi.

Partager cet article

Repost 0
Published by pillapon - dans Récits
commenter cet article

commentaires

pillapon 16/11/2012 11:03

Hihi moi aussi :)

Laëtitia 11/11/2012 23:05

Et j'adore cette photo :)

pillapon 10/11/2012 18:08

Oh merci la puce :)

Laëtitia 10/11/2012 18:02

Et tu écris de mieux en mieux ... :)

Présentation

  • : Le blog de pillapon
  • Le blog de pillapon
  • : Articles sur la vie, réactions, poèmes, expériences personnelles
  • Contact

Texte Libre

Recherche